La gendarmerie se dote d'un radar embarqué nouvelle génération dans les Alpes-Maritimes

Le capteur infrarouge est situé à l'avant / © France 3 Côte d'Azur
Le capteur infrarouge est situé à l'avant / © France 3 Côte d'Azur

 La gendarmerie des Alpes-Maritimes a présenté un radar embarqué nouvelle génération, à l'occasion du grand chassé-croisé des juilletistes et aoûtiens. Attention, tolérance zéro, 36 personnes ont perdu la vie sur les routes du département depuis le début de l'année.

Par Catherine Lioult

Si vous croisez une Dacia rouge sur les routes des Alpes-Maritimes, vous avez tout intérêt de lever le pied. Il s'agit peut-être d'un véhicule de la gendarmerie des Alpes-Maritimes, qui flashera les excès de vitesse de jour comme de nuit, dans les deux sens de circulation (sauf sur l'autoroute, avec un sens seulement).


Le capteur est situé sous la plaque avant / © France 3 Côte d'Azur
Le capteur est situé sous la plaque avant / © France 3 Côte d'Azur


La capteur se situe  au niveau de  la plaque d'immatriculation et prend des photos que le gendarme visualise sur une tablette à  l'intérieur du véhicule. Tout est transmis au centre automatisé de Rennes où sont traitées les infractions.


La tablette dans le véhicule, pour visualiser le contrevenant / © France 3 Paca
La tablette dans le véhicule, pour visualiser le contrevenant / © France 3 Paca


36 accidents mortels depuis le début de l'année


Dans les Alpes-Maritimes en 2017, 36 personnes ont perdu la vie sur les routes, soit 9 de plus qu'en 2016. La vitesse est responsable d'un accident sur 3. Les gendarmes sont sur le pont pour faire baisser ces chiffres dramatiques.




Sur le même sujet

Les + Lus