La grève de la faim d'une étudiante niçoise après la nomination de Gérald Darmanin, visé par une enquête de viol

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

A l'annonce de la composition du nouveau gouvernement, son sang n'a a fait qu'un tour. Victoire Ponza, 23 ans, a décidé de faire une grève de la faim pendant trois jours pour dénoncer la nomination de Gérald Darmanin au poste de ministre de l'Intérieur, accusé de viol par une femme.

Depuis ce mercredi, Victoire Ponza est assise devant les grilles du palais de justice de Nice avec un grand panneau : grève de la faim, démission Darmanin !

Les gens s'arrêtent, ils ne sont pas au courant, ils sont surpris d'avoir cette info !

Victoire Ponza



 

Son coup de sang remonte au début de semaine, au moment du remaniement ministériel, et de la composition du nouveau gouvernement, dirigé par Jean Castex.

La jeune étudiante de 23 ans, Normande d'origine, à Nice pour ses études d'histoire de l'art et du patrimoine, découvre que le ministre de l'Intérieur est Gérald Darmanin.


Or le ministre de l'Intérieur est depuis 2017 accusé de viol par une femme, Sophie Patterson-Spatz. L'affaire remonte en 2009, lorsqu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP. Selon les déclarations de Sophie Patterson-Spatz, Gérald Darmanin lui aurait fait miroiter son appui, et elle se serait sentie contrainte de "passer à la casserole", ainsi qu'elle l'a expliqué aux enquêteurs. Gérald Darmanin a reconnu une relation sexuelle, mais selon lui librement consentie. Classée sans suite dans un premier temps, la procédure a été relancée par la cour d'appel de Paris qui a demandé début juin de nouvelles investigations. Le nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, rappelle de son côté son droit copmme tout citoyen "à la présomption d'innocence".





Comme bon nombre d'associations féministes, Victoire Ponza estime cette nomination indécente.

 

Je suis féministe, j'ai deux sœurs, à chaque fois, je pense à elles et plus largement, à toutes les femmes, j'ai ressenti une colère sourde, avec le besoin de rendre publique ma désapprobation

Victoire Ponza

Victoire Ponza n'observera cette grève de la faim que jusqu' à vendredi, jour d'une manifestation organisée par #Metoo. 

Et quand on lui demande si son action symbolique pourrait changer le cours des choses, elle répond que si chacun agit à son petit niveau, un jour cela servira.


En attendant, elle prendra encore quelques coups de soleil. Sa peau de Normande s'acclimate mal de longues heures sous le soleil de la Côte d'Azur !

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité