• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le groupe Nice-Matin en pleine incertitude

Siège du groupe Nice-Matin / © MAXPPP / Franck Fernandes
Siège du groupe Nice-Matin / © MAXPPP / Franck Fernandes

La rédaction de Nice-Matin a levé la grève, le 13 juillet. Le quotidien est donc de nouveau en kiosque ce 14 juillet. Cette grève fait suite au vote des salariés actionnaires du groupe qui ont préféré l'offre d'Iskandar Safa à 60%. La rédaction avait voté pour celle de Xavier Niel à plus de 90%.

Par POC avec AFP

Les journalistes souhaitent que le journal de la Côte d'Azur soit repris par Xavier Niel. Le patron de Free et copropriétaire du Monde est officiellement repreneur du groupe Nice-Matin, depuis le vendredi 12 juillet. Il possède les des 34% du quotidien détenus depuis 2016 par le groupe belge Nethys.
  
 "Aujourd'hui, nous avons un nouvel actionnaire, Xavier Niel, mais la SCIC a manifesté un choix différent. Il faut voir maintenant ce que dit la justice et quelles sont les intentions des uns et des autres", a  expliqué Denis Carreaux directeur des rédactions du groupe.
 


Théoriquement, Xavier Niel devait devenir majoritaire l'an prochain dans le groupe de presse, selon le pacte d'actionnaires signé par la SCIC avec Nethys. Mais ce vote en faveur de M. Safa "acte la volonté de dénoncer ce pacte", note Denis Carreaux.
"A la rédaction, on est inquiets, d'autant que nous avons eu des alertes du mandataire judiciaire (le journal est en procédure de sauvegarde depuis mars, NDLR) qui pointait
des risques de redressement judiciaire" en cas de dénonciation de ce pacte, dit-il aussi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus