L’Opéra de Nice fait sa soirée de gala avec Puccini à l'honneur, rendez-vous le 9 février

C’est une véritable expérience que proposera l’Opéra de Nice. Un concert d’exception suivi d’un cocktail puis d’un dîner de prestige, découvrez le programme !

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L’Opéra de Nice propose tout au long de sa saison des formules insolites. Dîners sur scène, café jazz, escape game… Il propose à son public de découvrir l’opéra autrement. À l’occasion du centième anniversaire de la mort du compositeur Giacomo Puccini, l’Opéra de Nice propose cette fois-ci une soirée de gala, pour un moment de découverte musicale et gustative.

Giacomo Puccini, 38 œuvres au compteur

Considéré comme l’un des plus « grand compositeur lyrique », l’Italien Giacomo Puccini a laissé derrière lui de véritables chefs-d'œuvre joués dans les opéras du monde entier.

Manon Lescaut, Turandot, La Bohème, Madama Butterfly, Tosca, lui ont permis de s’inscrire dans l’histoire de la musique classique. Et pourtant, rien n’était gagné à l’époque. À la sortie de chacun de ses opéras, Giacomo Puccini a souvent été très critiqué par la presse et les spectateurs. Mais la détermination et la fierté du Toscan lui ont permis d’affronter cette période afin de se classer parmi les compositeurs italiens en vogue de l’époque, tels que Verdi.

Ermonela Jaho : pour l’amour de Puccini

La soprano albanaise, au succès international, est notamment reconnue pour ses interprétations d’opéras de Puccini. Ses premiers pas sur scène, elle les fait à Venise où elle est alors Mimi, la couturière dans La Bohème de Puccini. Forte de ses nombreuses représentations dans d’autres opéras lyriques, elle parvient à conquérir le public européen dans un premier temps, puis les États-Unis dans un second temps où elle interprètera de nouveau le personnage de Mimi au Michigan Opera Theater.

L’artiste est aussi reconnue pour son rôle-titre de Madama Butterfly qu’elle a notamment joué en 2013 à l’Opéra d’Avignon, en 2015 à l’Opéra Bastille ou encore en 2016 aux Chorégies d’Orange.

L’an passé, Ermonela Jaho a été sélectionnée pour le prix du meilleur enregistrement d’opéra du magazine Gramophone avec son enregistrement de Turandot.

Une soirée en trois temps

Le vendredi 9 février, c’est une soirée rythmée dans tous les sens du terme qui vous attend. En plus d’assister au concert en première catégorie, les cocktails VIP vous seront proposés. La soirée se clôturera avec un dîner dans les salons de l’Opéra, occasion unique de voir ce théâtre lyrique de presque 140 ans sous un autre œil.

Si le gala n’est pas accessible à toutes les bourses, 350 euros par personne, il est néanmoins possible d’obtenir une réduction d’impôt à hauteur de 66% sur le tarif, soit un prix final de 178 euros 40.

Soirée de gala Giacomo Puccini
Vendredi 9 février à 19h
Opéra de Nice
Direction musicale Olivier Diaz
Soprano Ermonala Jaho
Chœur de l'Opéra de Nice 
Orchestre Philharmonique de Nice
Billetterie
Site internet