L'usine de ciment Lafarge de Contes près de Nice ferme : 65 emplois directs supprimés et "300 indirects" selon le maire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars .

Le groupe Lafarge, qui a fusionné avec le Suisse Holcim en 2015 et devenir ainsi le leader mondial des matériaux et des solutions de construction, a acté la fermeture de l’usine de fabrication de ciment de Contes près de Nice. 65 emplois directs sont menacés, près de 300 indirects.

La cimenterie Lafarge s'est installée sur la commune de Contes dans les Alpes-Maritimes dans différents sites depuis 115 ans. On apprend ce mercredi 3 février qu'elle doit être réorganisée. 

Cette entreprise majeure de la vallée du Paillon est composée de plusieurs sites de chaque côté de la route. Granulats et ciment sont ici produits sur 25 hectares de carrière calcaire. Seule l'activité ciment est concernée par la réorganisation annoncée.

Ce mercredi 3 février, un plan de réorganisation a été présenté aux partenaires sociaux : l'activité de production de ciment devrait s'arrêter début 2022. Sur le site de Contes, 70 salariés produisent chaque année 400.000 tonnes de ciment.

Selon Loïc Leuliette, porte-parole de Lafarge interviewé par France Bleu Azur, "face à la baisse de la construction depuis plusieurs années et pour répondre aux défis de la nouvelle réglementation environnementale dans la construction", "on doit transformer nos usines et cela nécessite de gros investissements".

"Un drame, humain, économique et industriel"

Selon le maire divers gauche de la commune, Francis Tujague, l'usine n'a rien de vieillissante "2 millions d'euros ont été investis dernièrement pour améliorer les évacuations de gaz et de particules fines !"

Pour lui, et toute la vallée, la fermeture du site menace 65 emplois et entre 250 et 300 emplois indirects. "C'est un coup dur pour notre secteur mais au-delà pour tout le département des Alpes-Maritimes", déplore le maire. "Des sociétés de transports ou de maintenances ont une activité dédiée à Lafarge ciment..."

"C'est un drame, humain, économique et industriel. On ne peut pas s'expliquer cette décision, si ce n'est pour des raisons purement financières de course au profit financier,

Francis Tujague, maire Div. Gauche de Contes

Renfort sur Lyon

On a appris part l'AFP ce lundi1er février que LafargeHolcim allait se renforcer dans la région de Lyon et de Milan, avec deux petites acquisitions ciblées.

Le groupe issu de la fusion en 2015 du français Lafarge avec le suisse Holcim a annoncé la reprise de Cemex Rhône Alpes ainsi que de l'entreprise italienne Edile Commerciale, basée à Varèse, au Nord-Ouest de Milan, a-t-il indiqué dans un communiqué. 

Ces deux rachats doivent lui permettre de se renforcer dans le béton prêt à l'emploi et les granulats, a-t-il ajouté sans donner de précisions sur les chiffres d'affaires, ni sur les effectifs des deux entités reprises.

Nice premier port cimentier de France

Selon des données de l'INSEE, en 2016, la production de ciments en France, concentrée sur un petit nombre d’entreprises, s’élève à 2,08 milliards d’euros. La proximité des carrières de calcaire comme celle de Contes, nécessaire à la production, conditionne l’implantation des établissements.

Avec une production de 2,08 milliards d’euros en 2016, la France est le deuxième producteur européen de ciments (17 % de la production européenne), juste derrière l’Allemagne (18 %) et loin devant l’Espagne (10 %). Le port de Nice assure un trafic important notamment vers la Corse.

Reste sur cette activité cimentière dans les Alpes-Maritimes, le site de Vicat à la Grave de Peille dans l'arrière-pays niçois.

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité