Cet article date de plus de 4 ans

Christian Estrosi signe avec Maurice Szafran un livre d''entretiens, il sera l'invité ce vendredi à 19 h du JT en Côte d'Azur

Christian Estrosi vient de rédiger un livre avec Maurice Szafran. L'ancien maire de Nice sera ce vendredi 10 février l'invité du journal de 19 heures de France 3 Côte d'Azur. Il a publie ce recueil d'entretiens intitulé :"Il faut tout changer".
Christian Estrosi vient de rédiger un livre avec Maurice Szafran intitulé "Il faut tout changer".
Christian Estrosi vient de rédiger un livre avec Maurice Szafran intitulé "Il faut tout changer". © Albin Michel
Christian Estrosi vient de rédiger un livre avec Maurice Szafran intitulé "Il faut tout changer" chez Albin Michel.

En voici quelques extraits :

► Sur l’élection présidentielle de 2017
"L’élection présidentielle de 2017 sera celle de la dernière chance pour réussir à la fois l’alternance, éviter l’extrême droite et bâtir la France conquérante qui disposera de toutes les armes nécessaires pour remporter la bataille de la mondialisation. Economie, fiscalité, réforme du marché du travail et du dialogue social ainsi que du système de retraites, voilà, avec notre sécurité, ce que doivent être les piliers de notre sursaut collectif."

► Sur la réalité de l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice 
« Tout s’est donc joué en quatre minutes.
Comment voulez-vous, en quatre minutes, analyser la situation, identifier la menace, prendre les mesures adaptées, donner les ordres, les mettre en oeuvre sur le terrain, au milieu d'une foule saisie par la panique ?
Quand la BRI assiège le Bataclan, quand le GIGN assiège les frères Kouachi à Dammartin-en-Goële, quand le RAID assiège l'Hyper-Kasher, leur intervention, leur action est pensée, préparée depuis des heures.
A Nice, quatre minutes. On peut épiloguer à n’en plus finir, la réalité s’impose à nous  : sur un espace aussi dégagé que la promenade des Anglais, en l'absence d'un dispositif susceptible de faire face à une telle menace parce que la préfecture ne l'a pas envisagé (alors qu'elle l'avait anticipé pour l'Euro), on a perdu 86 vies. »

► Sur le racisme
« Alors oui, le racisme anti-arabe existe, entretenu avec jubilation par le Front national, il rampe ici et là, dans les esprits et dans les coeurs, il sourd, il surgit parfois. Mais les Français ne forment pas un bloc raciste. Ils ne veulent pas rejeter les musulmans français à la mer. Ils ne veulent pas éradiquer les religions de l'espace public. Ce qu'ils veulent ? Que la loi soit respectée, que les principes pour lesquels nos anciens se sont battus soient respectés, que la France soit elle-même respectée, c'est à dire que tous les Français acceptent de sacrifier une part de leur être pour le bien commun. Voilà ce qu'ils veulent, je crois, voilà ce qu'on ne dit pas assez, voilà ce que chacun doit accepter. Oui, c'est un effort, oui, c'est un sacrifice. Mais la paix, le socle indispensable au bonheur et à la prospérité, a un prix, celui-là. »
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne vos rendez-vous littérature culture livres politique attentat de nice faits divers terrorisme christian estrosi