Métropole Nice Côte d'Azur : quand Christian Estrosi se fait rappeler à l'ordre pour avoir bu dans une bouteille en plastique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nathalie Layani .

Ca ne pouvait pas tomber plus mal : en plein débat sur des mesures de sobriété et de transition énergétique, une élue écologiste n'a pas pu s'empêcher d'épingler le président de la Métropole qui, malgré une gourde posée sur son bureau, a choisi de boire dans une bouteille en plastique.

Les temps changent, à n'en pas douter, et il y a des gestes qui ne passent plus. En tout cas plus auprès des élus écologistes.

Ce jeudi 6 octobre, en plein conseil métropolitain, alors que Christian Estrosi venait de louer l'efficacité de la régie publique d'eau potable Eau d'Azur,  Hélène Granouillac a tenu à reprendre la parole pour l'interpeller

" Pourquoi vous ne consommez pas la gourde qui est à votre gauche et préférez la bouteille en plastique à votre pied à droite ?". 

Hélène Granouillac, conseillère métropolitaine, groupe des élus écologistes

Rires chez les uns, consternation chez les autres, hésitation et mea culpa de la part du Président de la Métropole : "C'est une erreur de manipulation d'un appariteur qui est venu m'apporter quelque chose à consommer, j'aurais dû avoir ce réflexe j'en conviens". L'échange est à revoir sur la page youtube de la métropole, après 3h32mn de débat : 

Pour réparer son erreur, Christian Estrosi prend immédiatement un gobelet pour y verser l'eau de sa gourde celle fournie par la Régie métropolitaine eau d'azur. "A votre santé naturellement" rajoute-t-il à l'adresse d'Hélène Granouillac, en concluant :

"Et naturellement, je ne prends pas ceux qui utilisent une gourde pour des gourdes. Vous voilà rassurée. Enfin… on ne va quand même pas réduire nos débats à ça". 

Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d'Azur

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité