La mobilisation s’organise contre la suppression du train de nuit pour Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP édité par M.B. / France 3 Côte d'Azur

Quelques dizaines d'usagers se sont rassemblés vendredi soir sous le hall de la gare de Nice contre la suppression par la SNCF des trains de nuit Paris – Marseille-Blancarde – Nice, qui roulent quotidiennement dans les deux sens.

Samedi prochain, le dernier train de nuit doit rouler entre Nice et Paris. La suppression de la desserte a été décidée l’an dernier, faute de rentabilité selon la SNCF. Un appel à manifestation d'intérêt pour trouver un repreneur a été lancé, mais en vain.



En gare de Nice Thiers vendredi, les manifestants ont déployé une banderole "Oui aux trains de nuit Paris-Nice" et distribué des tracts.







"Nous sommes présents pour informer les usagers, que cela soit des touristes ou des personnes qui prennent ce train pour rentrer le week-end à Paris", a expliqué Germain Nallino, président de l'Association des amis du rail azuréen.



Grâce à la mobilisation, le train Paris-Cerbère, qui devait aussi être supprimé, a été sauvé le week-end, pourquoi pas nous ?



Après une première manifestation syndicale le matin, le maire LR de Nice, Christian Estrosi, avait indiqué dans la journée être "fermement opposé à la suppression de ce dernier Intercités reliant Nice à Paris".







Même chose pour son opposant socialiste au conseil municipal, Patrick Allemand :







En 2007, le "Train Bleu", ancêtre luxueux de l'actuel Intercités destiné à l'origine à acheminer les riches britanniques vers la Méditerranée, avait déjà cessé son service entre Paris et Vintimille. Aujourd'hui, le trajet de nuit prend environ neuf heures, dans un train comprenant 90 couchettes (54 en seconde classe et 36 en première). De jour, il faut 5h30 au minimum pour rallier Paris en train depuis Nice.



Un nouveau rassemblement est prévu samedi 9 décembre, date du dernier départ d’un train de nuit.







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité