• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : annulation du festival “Sport santé” suite au démantèlement d'un trafic de produits dopants

Eric Favre, fondateur du Laboratoire des 3 Chênes, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour trafic de substances dopantes. / © Maxppp
Eric Favre, fondateur du Laboratoire des 3 Chênes, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour trafic de substances dopantes. / © Maxppp

Le festival "Sport Santé" qui devait se dérouler à Nice, ces 13 et 14 avril a été annulé. Eric Favre, l'organisateur de l'évènement, a été interpellé mardi 9 avril. Il est soupçonné d'être mêlé à un vaste trafic de produits anabolisants. 

Par POC & ALH


Coup de filet dans le milieu culturiste de Lyon. Une vingtaine de personnes ont été interpellées mardi 9 avril dans le cadre du démantèlement d'un trafic international de produits dopants dans le milieu du culturisme, a annoncé le parquet de Lyon. Les arrestations ont eu lieu simultanément dans le Rhône, en région parisienne, à Nice, à Bordeaux, à Mulhouse, en Belgique et au Luxembourg.

Une perquisition a conduit à la saisie de 134.000 € en liquide et de nombreux produits anabolisants (stéroïdes et hormones de croissance).

Parmi les personnes arrêtées figure Eric Favre, fondateur du Laboratoire des 3 Chênes et organisateur du festival "sport santé". Il a été placé en détention provisoire, et mis en examen.


Présentation du festival par Benjamin Verdeil, vice Président EP2S :



L'affaire a démarré par l'interception, en septembre 2016 par les Douanes de l'aéroport de Roissy-CDG, d'un colis contenant des produits anabolisants en provenance de Thaïlande et destinés à un individu domicilié dans le Rhône. 
Une enquête préliminaire a permis d'identifier plusieurs culturistes lyonnais se livrant à l'achat-revente de produits dopants.

En décembre 2017, le parquet avait ouvert une information judiciaire pour trafic de substances dopantes, travail dissimulé en bande organisée, abus de biens sociaux, blanchiment en bande organisée, fraude fiscale aggravée et association de malfaiteurs. Les suspects encourent 10 ans d'emprisonnement.
 

Les excuses des organisateurs :

L’association EP2S « Education Physique Sport et Santé » a adressé à la presse un communiqué pour présenter ses excuses. Il est signé du Commissaire Général du festival.

"Nous présentons nos excuses les plus sincères à toutes les équipes, acteurs de terrain, aux partenaires, aux associations locales et sportives, aux athlètes, aux bénévoles, aux prestataires ainsi qu’à la Ville de Nice pour cet important bouleversement, involontaire et brutal. 

Leur important investissement collectif pour offrir une belle programmation d’activité dédiée au sport et à la santé à un large public de tous les âges, ne sera malheureusement pas  valorisé  et récompensé du succès escompté.

Mais, il est aujourd’hui important et prioritaire de laisser la justice oeuvrait en respect de la procédure."

A lire aussi

Sur le même sujet

Alpes de Haute-Provence : la gestion Castaner passée au crible par la Chambre régionale des comptes

Les + Lus