Nice : “L'assassin, c'est lui, pas mon frère !”, la soeur du braqueur tué par Stephan Turk se défend

" Dans une société civilisée, il n'y a pas de place pour l'autodéfense, la vengeance privée ou la légitime défense des biens ", plaidera leur avocat Philippe Soussi, assisté de son confrère maître Christian Scolari. / © Olivier Théron
" Dans une société civilisée, il n'y a pas de place pour l'autodéfense, la vengeance privée ou la légitime défense des biens ", plaidera leur avocat Philippe Soussi, assisté de son confrère maître Christian Scolari. / © Olivier Théron

Le procès du bijoutier de Nice se poursuit. La soeur du braqueur tué par Stephan Turk s'est exprimée lors du deuxième jour de procès : elle défend sa famille et son frère, multirécidiviste. 

Par AFP

Au deuxième jour du procès du bijoutier de Nice, la soeur du braqueur de 19 ans s'est exprimée devant la cour. Alexandra Asli défend son frère Anthony, tué par balle par Stephan Turk en septembre 2013. Il venait de dérober le contenu du coffre-fort de la bijouterie avec son complice. 

Multirécédiviste, le casier judiciaire du jeune homme mentionnait 14 précédentes infractions pour vol et conduite sans permis


"Il n'y aura pas de pardon"


"L'assassin, c'est lui, pas mon frère !", a déclaré Alexandra Asli à l'adresse de Stephan Turk, assis derrière elle. La jeune femme décrit son frère comme un adolescent "immature" et "influençable", mais refuse de s'excuser pour son acte.

Il n'y aura pas de pardon, car il ne regrette pas,

a-t-elle ajouté, toujours à l'attention du bijoutier. La grande soeur d'Anthony a endossé le rôle de chef de famille après la mort de leur père, garagiste. "Mon père avait vraiment tout fait pour qu'il s'en sorte. Il nous a très bien élevés, on n'a manqué de rien", a-t-elle argumenté.

Le braqueur avait annoncé à sa famille qu'il allait devenir papa, la veille de son délit. ""Je ne comprends pas pourquoi il est parti pour faire ça, il n'avait pas les épaules", a ajouté Alexandra Asli. 

Le procès de Stephan Turk doit se poursuivre jusqu'à vendredi. L'homme de 72 ans encourt 30 ans de réclusion.   



A lire aussi

Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus