Nice: Maurice Agnelet obtient un 3ème procès et est remis en liberté

Maurice Agnelet, condamné à 20 ans de prison pour l'assassinat d'Agnès Le Roux, héritière d'un casino niçois mystérieusement disparue en 1977, a obtenu un troisième procès devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine et va être libéré. 

Par Olivier Le Creurer avec l'AFP

M. Agnelet, 74 ans, va pouvoir sortir de la prison de Mauzac (Dordogne), où il est incarcéré depuis cinq ans, après cet arrêt de la commission de réexamen de la Cour de cassation, faisant suite à une décision de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) jugeant qu'il n'avait pas bénéficié d'un procès équitable.Sa libération est assortie d'une obligation de prévenir un juge d'application des peines de tout déplacement à l'étranger. Il devrait quitter la prison de Mauzac demain matin.
DMCloud:34459
3ème procès
Reportage: JB Vitiello, C. Weill-Raynal, F. Velten et B. Mariani

 

Les principales dates de l'affaire Agnelet

Les grandes dates de l'affaire Maurice Agnelet, condamné à 20 ans de prison pour l'assassinat de sa maîtresse Agnès Le Roux, héritière d'un casino niçois mystérieusement disparue en 1977.
1976: l'avocat niçois Maurice Agnelet, 38 ans, proche du patron du casino Ruhl Jean-Dominique Fratoni, séduit Agnès Le Roux, 28 ans, héritière du casino voisin et concurrent, le Palais de la Méditerranée, que dirige Renée Le Roux, la mère d'Agnès.
30 juin 1977: Agnès vend pour 3 millions de francs de l'époque ses parts à Fratoni qu'elle a connu par Agnelet. Fratoni prend le contrôle du casino et verse la somme sur un compte joint d'Agnès et d'Agnelet à Genève.
30 oct: Agnès disparaît à bord de sa voiture. Ni le véhicule ni le corps n'ont été retrouvés.
Sept 1978: Agnelet, qui a transféré l'argent d'Agnès sur un compte ouvert à son nom avec procuration à son autre maîtresse Françoise Lausseure, est placé en garde à vue. Mme Lausseure affirme qu'il était avec elle en Suisse lors de la disparition d'Agnès. Il est libéré.
13 août 1983: Agnelet est inculpé d'homicide volontaire et d'abus de confiance, et écroué. Il sera libéré le 17 février 1984.
30 sept 1985: le juge d'instruction rend un non-lieu en faveur d'Agnelet.
13 nov 1986: Agnelet est condamné par la cour d'appel de Lyon à 30 mois de prison dont 6 avec sursis pour abus de confiance et complicité d'achat de vote, lors de la prise de contrôle du Palais de la Méditerranée par Fratoni. Il se constitue prisonnier le 17 et est radié du barreau.
Juin 1999: Mme Lausseure déclare qu'elle a menti et n'était pas avec Agnelet lors de la disparition d'Agnès.
8 déc 2000: le dossier est rouvert. Agnelet, qui vit au Panama, est remis en examen pour homicide volontaire et consigné en France.
19 mai 2004: Il est mis en examen pour assassinat.
26 oct 2005: Renvoi devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes.
20 décembre 2006: Agnelet est acquitté lors de son procès à Nice. Le parquet général fait appel.
11 oct 2007: Agnelet est condamné en appel à 20 ans de
réclusion pour l'assassinat d'Agnès Le Roux.
15 oct 2008: Rejet du pouvoir en cassation d'Agnelet.
17 septembre 2012: la justice refuse une révision du procès après les déclarations d'un ancien truand affirmant connaître l'identité du véritable assassin.
10 janvier 2013: la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) estime qu'Agnelet n'a pas bénéficié d'un procès équitable.
29 janvier 2013: le parquet général préconise la tenue d'un nouveau procès aux assises de Paris.

A lire aussi

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus