Nice : la société Herta condamnée en appel après l'accident d'une enfant avec des Knacki Ball

En 2012, une petite fille avait faillit mourir asphyxiée après avoir avalé l'une de ces boules apéritives. / © F3
En 2012, une petite fille avait faillit mourir asphyxiée après avoir avalé l'une de ces boules apéritives. / © F3

En 2012 à Nice, une petite fille avait failli mourir asphyxiée après avoir avalé l'une de ces boules apéritives. Elle avait passé plusieurs mois dans le coma. La cour d'appel de Paris a confirmé le jugement de première instance et condamne la société Herta.

Par Catherine Lioult

Joint par téléphone, le père de la petite Mayline ne cache pas son soulagement.
Ce 29 mai 2012 à Nice, sa petite fille Mayline âgée de trois ans frôle la mort  après avoir avalé une petite saucisse apéritive de la marque Herta. Elle s'étouffe et passera plusieurs mois dans le coma. Elle s’en sort miraculeusement au bout de quelques semaines mais conserve de lourdes séquelles.

Le 10 mai dernier, le tribunal de grande instance de Paris a jugé que Herta était entièrement responsable de cet accident et l’a condamnée à verser plus de 150 000 € à la famille en réparation du préjudice subi.
Un jugement confirmé par la cour d'appel de Paris ce 15 mai dernier.

Un défaut d'information du consommateur


Les juges pointent du doigt les mentions sur la boîte. Ils considèrent que les informations ne sont pas suffisamment explicites sur le risque que présente le produit pour les jeunes enfants, l’indication qu'il  peut l’avaler sans mâcher. Herta ne met pas en garde les parents et ne leur permet pas de prendre conscience qu’une suffocation ou une asphyxie peut survenir lors de la déglutition du produit, s’il n’a pas été mastiqué. 


Faute d’une information suffisante sur ses effets indésirables, le produit Knacki Ball présente donc, pour la cour d'appel de Paris,  un caractère dangereux
La société Herta, que nous n'avons pu joindre, peut se pourvoir en cassation.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus