Nice-Turin : l’histoire de la Route Royale

C'est de la place Garibaldi à Nice que l'histoire de la route royale débute / © R. De Silvestro-FTV
C'est de la place Garibaldi à Nice que l'histoire de la route royale débute / © R. De Silvestro-FTV

La route royale commence sur la place Garibaldi à Nice. Au 18eme siècle, elle reliait le comté de Nice à la capitale des états de Savoie, Turin. Cette voie, c’était un enjeu militaire et économique.
 

Par Véronique Lupo

Seule débouchée maritime pour la maison de Savoie, Nice doit alors se doter d’un bassin protégé. À l’époque, les bateaux accostent sur la plage des Ponchettes et Lympia n’est alors qu’un marécage. La construction de la route royale implique celle du port et ce sont les bagnards qui vont s’y atteler.
 
Au 18eme siècle, ce sont les bagnards qui ont construit la route royale
Au 18eme siècle, ce sont les bagnards qui ont construit la route royale
L’enjeu est de relier la ville aux bords de la Méditerranée avec la capitale Turin.

C’était vraiment un enjeu stratégique majeur, militaire, économique et politique

nous explique Jean-Marc Giaume, Conseiller municipal délégué au patrimoine historique, à l’archéologie et à la langue et culture niçoise.

Un long périple pour traverser les Alpes

Au bout de l’avenue de la République, sur la route de Turin, à la sortie de Nice, la chapelle Bon Voyage est le premier arrêt pour les voyageurs. Commence alors un long voyage pour traverser les Alpes avec plus de 45 000 mulets qui portent le sel, le vin et  le blé.

Tendes, une étape incontournable

À Tendes, un péage est installé aux portes de la ville. Le maire explique volontiers aux visiteurs comment les habitants ont vécu grâce à ce commerce.

Ces mulets étaient hauts sur pattes, ils arrivaient à transporter 200 kilos sur leur dos

raconte Jean-Pierre Vassalo. 

Terminée en 1780, la route royale permet à la maison de Savoie de se lancer dans la conquête de nouveaux marchés. À Turin, c’est la via Nizza, la rue de Nice qui marque l’arrivée de la route royale.
La via Nizza, à Turin, marque l’arrivée de la route royale
​​​​​​​ / © R. De Silvestro-FTV
La via Nizza, à Turin, marque l’arrivée de la route royale ​​​​​​​ / © R. De Silvestro-FTV
Aujourd’hui,  il ne faut plus que quelques heures pour franchir les 230 kilomètres qui séparent les 2 villes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus