Nice: Un bijoutier tue un braqueur

© MAXPPP
© MAXPPP

Peu avant 9h, la bijouterie "La Turquoise", située rue d'Angleterre, en plein centre de Nice, a été victime d'une tentative de braquage. Le bijoutier aurait été vu poursuivre deux hommes. Il a ouvert le feu en pleine rue, touchant l'un d'entre eux. Il est décédé quelques minutes après. 

Par Olivier Le Creurer avec l'AFP

Le commerçant, qui a été placé en garde à vue, a fait feu sur les deux malfaiteurs dans une rue adjacente alors qu'ils prenaient la fuite en scooter, touchant le passager arrière.

Le braquage du magasin "La Turquoise", situé dans un quartier populaire du centre-ville et récemment victime d'un vol à la disqueuse, a eu lieu à l'heure de l'ouverture, peu avant 09H00.

Le bijoutier avait dû ouvrir son coffre


Sous la menace d'au moins une arme, les malfrats avaient demandé au bijoutier d'ouvrir son coffre avant de se faire remettre le butin, au montant encore indéterminé. Une partie des bijoux a été retrouvée "en possession de l'homme abattu", selon la même source.
Un habitant du quartier a raconté avoir entendu trois coups de feu. "J'ai cru que c'était des pétards", a-t-il dit.
DMCloud:104023
Témoin braquage bijouterie
C. Rolland et F. Tisseau
"J'étais dans le magasin, j'ai juste entendu au moins deux coups de feu. C'est moi qui ai appelé la police en voyant l'homme tombé à terre", a témoigné Rizam Salim, employé d'une boucherie halal qui se trouve juste en face du lieu où le malfaiteur, "un jeune de 22-23 ans", est tombé.
Selon lui, le bijoutier est un père de famille de près de 60 ans qu'il décrit comme "quelqu'un de très bien, de calme".

Le bijoutier placé en garde à vue


Mercredi en milieu de matinée, le corps de la victime était recouvert d'une bâche et un périmètre de sécurité mis en place par la police, alors que le second malfaiteur était activement recherché.
Le bijoutier a été placé en garde à vue. A 10h, le périmètre de sécurité n'avait pas été levé.

Un bijoutier tue un braqueur

Les précisions du procureur de la République:

Alors qu'il est au fond du commerce en train de désactiver l'alarme qui le protège, "interviennent deux jeunes gens, grands, casqués, l'un portant un sac de sport, l'autre a un fusil à pompe, semble-t-il", au vu des images enregistrées par la vidéosurveillance, a indiqué le magistrat.

"Celui qui a le fusil menace le commerçant et lui porte des coups de poing et de pied pour le conditionner", puis "ils lui demandent d'ouvrir le coffre" qui se trouve à côté de son comptoir, a-t-il ajouté.

Le commerçant obtempère et les deux malfrats s'emparent de bijoux -dont le montant n'a pas encore été estimé- qu'ils placent à l'intérieur du sac, avant de repartir, vraisemblablement sur un scooter de grosse cylindrée, "qui n'a pas été retrouvé", selon Eric Bedos.

Le commerçant se saisit alors d'une "arme de poing" et, depuis le pas de son commerce, "fait feu à trois reprises", touchant "au moins une fois le passager dans le dos" qui décèdera quelques minutes plus tard "sur le pavé", selon le magistrat.

DMCloud:104223
Braqueur décédé
Reportage: C. Rolland, F. Tisseau et J. Gross

Intervenants:
  • Eric Bedos Procureur de la République de Nice
  • Yann Turk Fils du bijoutier
  • Me Franck de Vita Avocat du bijoutier





Une série de hold-up dans la région


Ce hold-up intervient après une série de braquages sur la Côte d'Azur. En juillet, l'hôtel de luxe Carlton, qui louait un espace pour une exposition-vente du joaillier israélien Leviev, avait notamment été la cible d'un casse record très médiatisé, pour un butin estimé à 100 millions d'euros.
A la mi-août à Nice, deux hommes, munis d'une arme de poing et d'un pistolet automatique, avaient volé deux montres de luxe d'une valeur totale de 20.000 euros dans le hall d'un hôtel de la Promenade des Anglais.
DMCloud:104225
Historique des braquages
H. Migout, R. Marchand


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus