Cet article date de plus de 5 ans

A Nice, une mère de famille raconte la radicalisation de sa fille

Une mère de famille raconte le changement d'attitude de sa fille puis son mariage religieux avec un homme radicalisé. Elle a régulièrement rendez-vous avec un psychanaliste pour essayer de comprendre le phénomène qui a brisé sa famille.
A Nice, l'association Unismed accompagne des familles ou des jeunes qui ont fait l'objet de signalement.
A Nice, l'association Unismed accompagne des familles ou des jeunes qui ont fait l'objet de signalement.
Parler pour ne pas sombrer. Sophie retrouve régulièrement son psychanaliste. Alain Rufion dirige une association qui lutte contre la radicalisation. La vie de cette maman a basculé il y a 2 ans. Sa fille, mineure, se met à changer de comportement, ne mange plus de porc, porte des vêtements longs et fuit les hommes, jusqu'à sa conversion qu'elle annonce à ses parents par une lettre.

Comportement normal

"Je pense que j'ai fait un déni; on se dit que ça va passer, c'est une crise d'adolescence, c'est pas possible. Après, elle a un comportement normal. Elle chante, elle rigole, elle n'et pas enfermée", explique la maman.

On se dit que ça va passer, c'est une crise d'adolescence, c'est pas possible. 

Angoisse d'un départ en Syrie

Cette famille de catholiques non pratiquant s'isole de longs mois.  Puis vient le mariage religieux avec un converti radicalisé. Dans l'angoisse d'un départ en Syrie, les parents décident de signaler leur fille à la gendarmerie. Les services de renseignements sont alertés. Leur fille placée sous surveillance. A Nice, l'association Unismed accompagne des familles ou des jeunes qui ont fait l'objet de signalement. Avec une priorité: garder le contact.

Aujourd'hui, Sophie est majeure et vit toujours chez ses parents. Partagé entre la douleur et la colère, sa maman, admet avoir fait une forme de deuil avec sa fille

durée de la vidéo: 02 min 46
Lutte contre la radicalisation religieuse : témoignage d'une mère

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
djihad faits divers terrorisme