On vous explique pourquoi Drap et Châteauneuf-Villevieille rejoignent la Métropole Nice Côte d'Azur

Publié le Mis à jour le

Depuis ce 1er janvier 2022, la Métropole Nice Côte d'Azur compte 51 communes. Drap et Châteauneuf-Villevieille ont quitté la Communauté de communes du Pays des Paillons pour rejoindre la Métropole, avec l'espoir de bénéfices concrets pour la population. Lesquels ?

Validé le 8 décembre dernier par le préfet des Alpes-Maritimes, en vigueur depuis le 1er janvier, il ne manquait plus qu'une célébration pour que l'élargissement de la Métropole Nice Côte d'Azur soit totalement effectif.

C'est chose faite depuis ce lundi 3 janvier. Sur la place Georges Clémenceau, à Drap, le panneau "Bienvenue dans la Métropole Nice Côte d'Azur" a été officiellement dévoilé en présence du président de la Métropole Christian Estrosi, et des maires des deux communes y faisant leur entrée : Robert Nardelli, élu de Drap, et Edmond Mari pour Châteauneuf-Villevieille.

Au terme d'un processus de plusieurs mois, ces deux communes au Nord-Est de Nice ont donc dit au revoir aux 11 autres membres de la Communauté de communes du Pays des Paillons pour rejoindre la grande famille de la Métropole, forte aujourd'hui de 51 communes.

Plus de bus, l'eau moins chère

A Drap, commune de 5000 habitants à 10 kilomètres de Nice, le maire (DVD) Robert Nardelli n'y voit pour l'heure que des avantages :

Nous nous sommes tournés vers la Métropole pour avoir toutes ces aides : transport, nettoiement, voirie, eau. Tout ça va nous apporter beaucoup plus que ce qu'on pouvait espérer auparavant.

Robert Nardelli, maire de Drap

Deux lignes de bus sont déjà nées de l'adhésion à la Métropole, pour apporter une réponse à un problème ancien dans la commune : "Il était très important de relier le quartier de la Condamine, un peu excentré, au coeur du village. Il y avait bien des bus régionaux, toutes les heures, mais ils faisaient défaut les samedis et dimanches"  nous explique le maire. 

Les lignes 89 et 81 offriront un passage toutes les 20 minutes. La 81 desservira le lycée René Goscinny.

Le maire espère que cela fluidifiera le trafic routier aux heures de pointe. "300 à 400 parents d'élèves y emmènent leurs enfants. Quand ils redescendent, si vous les mettez à cinq mètres d'intervalle, ça fait vite un kilomètre et demi de bouchon".

Des bus, en attendant l'arrivée de la ligne 1 du tram dont l'extension jusqu'à Drap est prévue en 2028. Le projet a été validé par la Métropole en mars 2021.               

Le conseil municipal de Drap a voté le changement d'intercommunalité quatre mois plus tard, en juillet. L'adhésion a été acceptée à l'unanimité des maires de la Métropole le 29 juillet. A cette occasion, Robert Nardelli nous avait déjà reçus pour nous expliquer sa démarche :

La commune de Châteauneuf-Villevieille a suivi le même chemin.

Selon le même calendrier, elle a quitté la Communauté de communes du Pays des Paillons disposant de bien moins de compétences et de moyens que la Métropole. Elle aussi a vu entrer en service, le 1er janvier, une nouvelle ligne de bus, la C7.

"On s'inscrit dans de nouvelles prestations de qualité, durables, qui répondent aux besoins de la population", estime le maire Edmond Mari, "tout en maîtrisant les finances".

"Pour la fourniture de l'eau potable, nous aurons une baisse de 27,7% sur la facture pour une consommation de 120 m3, ce qui correspond à un ménage de 3 à 4 personnes. Avec une meilleure qualité de service".

Le prospectus qui sera distribué les prochains jours aux administrés fait également état d'une division par deux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. D'aides à l'isolation, à la rénovation de logements.

C'est un acte de solidarité.

Christian Estrosi, président de la Métropole Nice Côte d'Azur

Pour le président de la Métropole, ces deux communes "sont dans un périmètre qui depuis le sommet du Mercantour jusqu'à la Méditerranée nous permet d'avoir une logique de bassin."

Accepter leur adhésion est "un acte de solidarité réfléchi, pesé, car il ne faut pas déséquilibrer les finances. Nous savons qu'il y a ici une capacité de développement économique qui s'intègrera à l'ensemble de la dynamique de la Métropole."

Ainsi, le maire de Châteauneuf-Villevieille espère voir fructifier le potentiel agricole de sa commune, avec l'implantation de nouveaux agriculteurs qu'il voit comme des "aménageurs du territoire".

Drap et Châteauneuf-Villevieille intègrent la métropole la plus ancienne de France, mise en place le 31 décembre 2011, il y a 10 ans.