Cet article date de plus de 3 ans

Plainte pour harcèlement moral contre un prestataire chargé de la sécurité à l'aéroport de Nice

Certains salariés du groupe Astriam, en charge du contrôle des passagers à l'aéroport de Nice-Côte d'Azur, dénoncent leurs conditions de travail. Le syndicat FO a porté plainte.
Le personnel chargé du contrôle des passagers à l'aéroport de Nice dénonce des pressions.
Le personnel chargé du contrôle des passagers à l'aéroport de Nice dénonce des pressions. © France 3 Côte d'Azur
A l'aéroport de Nice-Côte d'Azur, le personnel chargé de contrôler les effets des passagers au moment de passer les portiques de sécurité est en souffrance si l'on en croit le syndicat FO qui, le 20 janvier dernier, a déposé une plainte  pour "harcèlement moral, intimidation et délit d’entrave à l’exercice syndical".
Depuis avril 2016, c'est le groupe Astriam qui a emporté ce marché sur appel d'offres, mais depuis lors, le personnel dénonce des conditions de travail très difficiles. Changements de planning intempestifs, humiliations publiques, intimidations, sanctions injustifiées, ces comportements de la part de la direction seraient quotidiens.

Astriam conteste ces agissements


Dans un communiqué, Astriam dément ces accusations. Des son côté, la direction de l'aéroport explique qu'un audit récemment effectué au sein de l'entreprise la rassure sur la qualité des contrôles effectués.
L'affaire est désormais dans la main de la justice qui devra trancher.



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport nice côte d'azur économie transports transports aériens sécurité société social