• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Procès “Affaire Dalmasso”: Les parties civiles s'accusent mutuellement

Lucie Dalmasso et sa grand mère sur le même banc de la partie civile
Lucie Dalmasso et sa grand mère sur le même banc de la partie civile

Ambiance électrique aux assises des Alpes-Maritimes. Lucie Dalmasso a pris place sur le même banc que sa grand-mère qui l'accuse d'être l'instigatrice du meurtre de son fils. Lucie Dalmasso, elle, accuse sa grand-mère de s'acharner contre elle.

Par Olivier Le Creurer avec Josette Sanna

Situation inédite ou les parties civiles s'accusent mutuellement. Lucie Dalmasso, la fille que la victime avait reconnue est enfin venue à la barre. Sa grand-mère l'accuse d'avoir commandité le crime de son père Christophe Dalmasso car il voulait la déshériter. Lucie Dalmasso a pris place sur le même banc que sa grand mère. Elles sont assises à quelques centimètres seulement l'une de l'autre seulement séparées par l'un des frères de la victime. Tout au long de la première semaine, même absente l'ombre de Lucie a plané sur le procès.

Elle parle d'une voix douce de "son papa"

Lorsqu'elle s'avance à la barre, elle parle d'une voix douce de "son Papa". Elle remercie la présidente de lui avoir accordé le statut de partie civile: "ça va m'aider à faire le travail de deuil pour mon papa." D'emblée elle accuse sa grand-mère de s'acharner contre elle. "Elle a grossi le trait en disant que j'étais fâchée avec mon papa. J'ai été accusée à tort"
"Pourquoi n'être pas venue la semaine dernière ?, lui demande la présidente , Vous n'êtes que témoin" ..... Là,c'est son avocate qui répond " Il n'était pas question qu elle se fasse lyncher sans moi" lance alors Sylvie Noachovitch Sur le banc, l'autre partie civile, Renée Dalmasso la mère de la victime tremble de plus en plus. Elle a beaucoup de mal à se contenir.

Lucie Dalmasso charge Borba da Silva

Lucie Dalmasso charge Borba da Silva, en fuite au Brésil. Il lui aurait fait croire que son père se cachait au Brésil "Il me manipulait . C'était un manipulateur, un mythomane ". "Comment a t il su que vous étiez en conflit avec votre père?" demande la présidente  " il écoutait aux portes", répond Lucie Dalmasso. Elle sera interrogée pendant cinq heures par la présidente. Lucie Dalmasso abreuve la cour de détails, se contredit dans ses déclarations. Cela agace la présidente qui essaie désespérément de comprendre ce que la jeune femme raconte. Sylvie Noachovitch, l'avocate de Lucie Dalmasso, s'énerve, elle fait remaquer à la présidente que ses questions sont dirigées, le ton monte, la présidente fait évacuer la salle.
Puis les avocats des autres parties civiles interrogent longuement la jeune femme. L'audition de Lucie Dalmasso aura duré au total sept heures.

La synthèse de cette journée de procès:
Procès "Affaire Dalmasso"
Reportage: J. Sanna, F. Tisseaux

A lire aussi

Sur le même sujet

Manosque : "l'agitateur floral" élue meilleure fleuriste en ligne par le magazine Capital

Les + Lus