Arrière-pays niçois : la reconversion de trois entreprises pour produire des protections en plexiglas

Comment protéger les comptoirs des commerces ? Un pharmacien de l'Escarène (06) a demandé à une entreprise voisine de créer des protections de ses comptoirs en plexiglas. Il a référencé le prototype. Désormais, trois entreprises de la vallée des Paillons se sont reconverties. Ça marche !
Des plexiglas pour éviter tout contact entre les professionnels de santé et les patients.
Des plexiglas pour éviter tout contact entre les professionnels de santé et les patients. © VALERY HACHE / AFP
Dans les Alpes-Maritimes, les entreprises de la vallée des Paillons ne connaissent pas (toutes) la crise. Trois d'entre elles travaillent ensemble pour protéger les Français du Covid-19.
Une collaboration engagée depuis le début de l'épidémie du Covid-19. Tout a commencé avec un pharmacien de l'Escarène, Thibault Tchilinguirian, qui bien avant l'annonce du confinement, a décidé de se protéger et de protéger en même temps sa clientèle.
Nous sommes le 13 mars dernier.
 
Il demande alors à une entreprise de Saint André de la Roche, Découpe Laser 06, de réaliser ces vitres de protection.
Il référence un prototype pour son officine et celle de ses parents, mais très vite la demande est là. Les plexi sont envoyés dans toute la France via une plateforme. Il faudra passer à la vitesse supérieure avec l'aide d'une autre entreprise Orsteel Light, spécialisée dans la fabrication de pièces mécaniques en métal et d'éclairage haut de gamme.  
Notre pharmacien fait une avance de trésorerie, et les 5 000 premiers modèles sont écoulés en l'espace de 30 heures seulement. 
 
Ces protections évitent tout risque de contamination.
Ces protections évitent tout risque de contamination. © Thibault TCHILINGUIRIAN
Cette société familiale, Orsteel Light, opère alors une reconversion pour se spécialiser dans la fabrication de ses protection en plexiglass destinés au commerçants, aux transports publics, et dans de nombreux secteurs d'activités. 

10 000 unités seront écoulées entre le 15 mars et le 11 mai dans toute la France et l'étranger

explique son directeur, qui est aussi le président du Club d'entreprises de la vallée des Paillons. Les 20 salariés ne suffisent plus. Il vient de recruter deux salariés, d'autres sont embauchés dans les semaines qui viennent.
La fabrication de des structures en plexi représentent désormais 90 % du chiffre  d'affaires.

Je privilégie les petits commerçants qui risquent de mourir s'ils ne rouvrent pas 


précise t-il. Et comme les carnets de commandes sont pleins, il intégre dans la boucle une troisième entreprise de la vallée Aluminor à Contes. Parce que l'union fait la force, surtout dans cette période compliquée pour le monde économique.

Comme nous avons été réactifs, personne n'a fermé


précise t-il enfin.

Car des les idées ne manquent pas.

Un distributeur de gel hydroalcoolique portatif contenance d’un litre et utilisable avec le coude est en cours de fabrication.
Il est destiné aux établissements recevant du public.

A lire aussi : Ces cyclistes amateurs s'improvisent livreurs de médicaments dans l'arrière-pays niçois !
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie covid-19 santé société solidarité