Rentrée 2022 : pénurie de professeurs, on fait le point dans l'académie de Nice

Votre enfant, aura-t-il un professeur devant lui à la rentrée ? C'est la grande question que l'on se pose lorsque le ministre de l'Education nationale Pap Ndiaye parle d'une "situation tendue".

Le secrétaire général de l'académie de Nice Thomas Rambaud se veut rassurant. Invité sur France Bleu  Azur, en juillet 2022, il a assuré que "tous les postes seront pourvus et que les 370.000 élèves de l'académie de Nice auront bien un enseignant face à eux à la rentrée."

Avant d'ajouter : "Nous sommes épargnés par cette pénurie." L'académie compte environ 25 000 enseignants

Pourtant comme partout en France, face au manque d'enseignants l'académie de Nice fait appel aux professeurs contractuels. La formation se déroule une semaine avant la rentrée. Ils sont 1200 sur ce secteur.  

Nous mettons en œuvre tous les moyens pour que chaque enfant ait un professeur devant lui. Nous mobilisons sur ce point l'ensemble des équipes et notre vivier de contractuels.

Natacha Chicot, rectrice de l'Académie de Nice

Face à ce phénomène, le syndicat L'UNSA a alerté jeudi sur la "fragilité" du système éducatif. En janvier 2022, le rectorat avait dû faire appel à des professeurs retraités. 

"Notre système d'éducation se rapproche d'un point de rupture", a déclaré son secrétaire général Stéphane Crochet à nos confrères de l'AFP. Bien que très motivés, les contractuels n'ont pas passé le concours de professeur (CAPES), et enchaînent des contrats souvent précaires. 

Sur le premier point, Natacha Chicot, rectrice de l'académie de Nice, se veut rassurante : 

Ce ne sont absolument pas des enseignants de seconde zone. Ce sont des enseignants qui ont suivi un parcours universitaire. Les candidatures sont étudiées par les corps d'inspection.

Dans le JT de 19 h, du 31 août, la rectrice viendra en plateau faire le point sur cette situation, et éclaircira les chiffres. 

Pour rappel, l'académie de Nice regroupe le département des Alpes-Maritimes et du Var. 

Une situation inédite en France

Cette année, plus de 4.000 postes n'ont pas été pourvus aux concours enseignants, un taux historiquement bas, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale. Dans le premier degré public, le taux de postes pourvus est de 83,1%, contre 94,7% l'an dernier. Pour les collèges et lycées, il se situe à 83,4%, contre 94,1% en 2021.

Le métier et ses conditions n'attirent plus, cette situation fait craindre une rentrée scolaire sous tension et "tendue", selon les mots du Ministre de l'éducation, Pap Ndiaye.

"Nous avons un problème de recrutement des professeurs", a-t-il reconnu en juillet. "C'est un problème ancien, mais qui s'est aggravé ces dernières années." Le ministre l'a toutefois promis à plusieurs reprises : "Il y aura un professeur devant chaque classe dans toutes les écoles de France" à la rentrée.

La première Ministre, Elisabeth Borne insiste dans cette vidéo sur la nécessité de redonner du sens au métier de professeur : 

Des cellules ont ainsi été mises en place cette semaine dans chaque académie pour "régler les difficultés là où elles se posent", répondre aux questions des enseignants contractuels nouvellement embauchés pour pallier les manques d'effectifs, et préparer au mieux la rentrée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité