Le retour des chaises bleues à Nice sur la promenade des Anglais

Elles avaient été retirées le 12 novembre dernier par la municipalité pour lutter contre la propagation du Covid-19. Elles ont réapparues, mais attention, on ne peut occuper qu'une chaise sur deux, distanciation sociale oblige.
Les chaises bleues sont de retour, mais attention, une sur deux est condamnée pour respecter la distanciation sociale.
Les chaises bleues sont de retour, mais attention, une sur deux est condamnée pour respecter la distanciation sociale. © MICHEL BERNOIN / FTV
A Nice, l'affaire avait fait grand bruit. Imaginez plutôt ! La Promenade des Anglais sans ses mythiques chaises bleues, c'est presque blasphématoire ! La décision, très contestée par certains, avait été annoncée par le maire de Nice Christian Estrosi le 11 novembre dernier et suivie des faits le lendemain, pour éviter la circulation du coronavirus.
Les chaises bleues de la Promenade des Anglais à Nice ont été retirées le jeudi 12 novembre. ©Leslie Benzaquen / FTV
Quasiment un mois plus tard, voilà donc les chaises bleues alignées devant la mer. 
Ce matin, pas grand monde assis, une chaise sur deux seulement est disponible, l'autre étant entourée de ruban de chantier.
 
Ce matin, sur la Promenade des Anglais.
Ce matin, sur la Promenade des Anglais. © MICHEL BERNOIN / FTV
Pour l'instant, ces sièges n'ont été réinstallés que jusqu'au Negresco. Il n'y a donc pas encore la totalité du parc, 450 chaises au total. Ce retour satisfait les Niçois, habitués à faire une pause, soit pour admirer la mer, soit pour se reposer.
Ce matin, chez nos confrères de France Bleu Azur, le maire de Nice a annoncé vouloir les réinstaller progressivement.

Marcel, 82 ans, marche tous les jours et il fait part de son incompréhension. Comme beaucoup de séniors, il s'est senti pénalisé par l'absence de sièges.

J'ai pas bien compris, il n'y avait pas d'attroupement, toutes les chaises n'étaient pas occupées, c'était une décision vraiment tirée par les cheveux de les enlever. Du coups les gens âgés ne pouvaient plus sortir se promener ici !

Marcel, 82 ans

Andrée, 88 ans, ne cache pas aujourd'hui sa satisfaction, mais elle comprend pourquoi les chaises ont été retirées pendant ce 2e confinement.

C'est bien qu'il les ait remises, ça permet de se délasser un peu les jambes. Sinon j'étais obligée de m'asseoir sur le rebord des pergolas ! Mais c'est vrai qu'il y avait trop de monde parfois sur les bancs et les chaises...

Andrée, 88 ans


A noter que les bancs n'ont pas encore été réinstallés sous les pergolas.
Les bancs sous les pergolas, c'est pour plus tard !
Les bancs sous les pergolas, c'est pour plus tard ! © MICHEL BERNOIN / FTV
On saura ce jeudi si la levée du confinement aura lieu le 15 décembre ou pas. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société