• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La start-up niçoise Franjynes doublement primée à Paris

Julie Meunier a le sourire et elle le redonne à des femmes malades ! / © MAX PPP
Julie Meunier a le sourire et elle le redonne à des femmes malades ! / © MAX PPP

Ce site d'e-commerce propose une alternative à la perruque pour les femmes qui ont perdu leur cheveux, souvent à la suite d'un cancer.  Il a été récompensé par deux prix.

Par Catherine Lioult

Le concept de Franjynes est finalement assez simple : une frange, et un turban coloré permettent de camoufler l'absence de cheveux, perdus souvent suite à un traitement de chimiothérapie pendant un cancer, le tout remboursé par la sécurité sociale.

Ce contenu n'est plus disponible

Les cheveux, c'est la féminité et Julie Meunier, qui a créé la marque Franjynes,  en sait quelque chose. La jeune femme, qui a 27 ans, a elle même souffert de la maladie et a connu une alopécie.


Deux prix en une semaine


D'abord, sur 35 finalistes, 7 ont été distingués à Bercy, au ministère de l'Économie, et  les Franjynes ont décroché le prix du commerce du concours national Talents BGE. Puis la fondatrice Julie Meunier a été désignée Formidable e-commerçante dans la catégorie Projet à l'issue du concours national organisé par Wizishop.
Cette distinction met en valeur les commerces en ligne de moins de 18 mois.

Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible


A lire aussi

Sur le même sujet

Karine Jouglas (06)

Les + Lus