Nice : les perruques "les Franjynes" pour les femmes atteintes d'un cancer primées aux Trophées de l'éco

Une frange, un turban, un style, c'est le principe des Franjynes, une marque créée à Nice à destination des femmes qui ont perdu leurs cheveux. Une marque qui vient d'être primée à la 10ème édition des Trophées du Club de l’éco est organisée par la CCI Nice Côte d’Azur ce 22 novembre.

Julie Meunier respire la joie de vivre, elle est féminine et  belle comme un coeur.
 



Difficile d'imaginer qu'à 27 ans, cette jeune femme a surmonté 24 chimiothérapies, 2 interventions chirurgicales, des séances de radiothérapie. A ces épreuves, s'est rajoutée la perte des cheveux, et l'impossibilité de porter une perruque. Julie Meunier a trouvé sa solution, un turban et une mèche de cheveux, puis elle a décidé de faire profiter les autres malades de son expérience.


Les Franjynes


En mai 2015, Julie a décidé de créer les Franjynes, grâce à un financement participatif, en collaboration avec l'atelier niçois Fée.
Depuis, ses créations pour femmes et enfants s'exportent en Europe et au Canada. Un tutoriel permet de d'assembler le turban de façon différente. Il y en a pour tous les goûts, pour moins de 100 euros, le tout financé par la CPAM.

Elle rencontre depuis le succès :

REPORTAGE H. FRANCE J.SOFFER :
Julie Meunier a créé un système qui permet aux femmes d'être élégantes. Intervenantes : Julie Meunier Créatrice "Les Franjynes", Fée Ghenassia, couturière

Pour aller plus loin :
 

Une audace récompensée 


Julie Meunier, fondatrice s'est vu décerner ce jeudi 22 novembre le prix de l'Audace entreprenariale lors de la 10ème édition des Trophées du Club de l’éco est organisée par la CCI Nice Côte d’Azur.

La jeune Niçoise a déja remporté des prix comme le prix du commerce du concours national Talents BGE et elle a été désignée "Formidable e-commerçante" dans la catégorie Projet à l'issue du concours national organisé par Wizishop.
+ d'infos :