Homme tué lors d'une interpellation à Nice : le policier parle d'un tir "complètement accidentel"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

Un homme d'une vingtaine d'années a été tué par un policier ce mercredi 19 janvier au coeur de Nice au cours de son interpellation, planifiée dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un jeune homme à Noël dans une cité de la ville.

Un homme d'une vingtaine d'années a été tué par un policier ce mercredi 19 janvier au coeur de Nice, rue de la Buffa.

Une série d'interpellations avait été organisée ce mercredi matin. Une commission rogatoire avait été délivrée par un juge d'instruction niçois, dans l'enquête sur le meurtre d'un homme de 24 ans dans la nuit du 24 au 25 décembre dans le quartier niçois de Las Planas.

Un policier, pour des circonstances à ce stade ignorées, a fait usage de son arme de dotation, en tirant sur une personne et en la touchant semble-t-il au cou. Elle est décédée 45 minutes plus tard,

a relaté le magistrat à l'une de nos équipes sur place.

Ce que l'on sait de la victime

La victime, un jeune homme originaire de Marseille, né en 1999 a été atteint à la tête. Il faisait partie des individus ciblés par cette opération de police.

"Pour le moment, nous n'avons pas retrouvé d'arme dont la victime aurait pu être en possession", a souligné le procureur sur place.
Le policier était commandant de police "expérimenté", a insisté le magistrat.

Ce policier est membre de la  Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police judiciaire de Nice. Il a été placé en garde à vue pour homicide volontaire.

Dans un communiqué, le procureur de la République Xavier Bonhomme a indiqué que le policier, lors de sa première audition, a fait état d'un tir "complètement accidentel".

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) de Nice a été saisie du dossier. La garde à vue du policier a été prolongée ce jeudi.