VIDÉO. Promenade dans les rues de Nice avec l’ancien grand reporter Gérard Holtz

durée de la vidéo : 00h04mn39s
Découverte de la ville de Nice et de ses artisans à travers les yeux de Gérard Holtz. ©13 Prods

Fidèle au poste pendant 40 ans, Gérard Holtz est un incontournable de la télévision française. Il a accompagné des générations de sportifs et de téléspectateurs amateurs de sports, en étant chaque année au rendez-vous de grands événements comme le Tour de France. Après avoir posé définitivement son micro de journaliste, Gérard Holtz est venu s’installer à Nice. Découverte de sa nouvelle vie et de sa nouvelle ville…

Gérard Holtz n’est pas arrivé sur la baie des Anges par hasard. S’il est venu à Nice, c'est d’abord par amour pour sa femme, Murielle Mayette-Holtz, directrice du théâtre de Nice. Homme de passions, Gérard Holtz a su trouver son compte dans cette ville riche au large patrimoine culturel et savoir-faire artisanal.

La salle des Franciscains, toute une histoire

Direction la petite salle du Théâtre National de Nice. Ce lieu magique et atypique a été à la fois couvent, écuries, appartement, boîte de nuit ou encore cinéma… Aujourd’hui, après d’importantes rénovations, il est devenu un théâtre parfaitement équipé pour recevoir artistes du monde entier.

Amateurs de bâtiments insolites et d’art, rendez-vous sans plus attendre dans le vieux Nice.

Max, la passion du cuir et de l’artisanat

Direction à présent le Nice authentique, dans la cordonnerie de Max Estin. Ici, Gérard Holtz retrouve les odeurs de cuir de son enfance, car son père était maroquinier.

Originaire de Nice, Max Estin travaille le cuir et aime ça. La boutique existe depuis plus de 60 ans et a vu passer quatre générations. Ici, on répare et on fabrique, le tout manuellement. Son savoir-faire est tel qu’il reçoit des chaussures et sacs de la France et même du monde entier !

Des couleurs, des senteurs et de la socca

Fruits, légumes, fleurs, charcuterie, douceurs, fleurs… Le marché de Nice sur le cours Saleya est plein de charme et « respire la Côte d’Azur » d’après Gérard Holtz.

L’un des stands incontournables est celui de Thérésa. Ici, on peut déguster de la socca, une spécialité niçoise bien connue des touristes et des habitants eux-mêmes. À l’origine, cette galette de pois chiches aurait été le plat des pauvres, l’en-cas des pêcheurs avant de partir en mer. Mais sa popularité est montée en flèche et aujourd’hui, sur le marché, on fait la queue chez Thérésa pour déguster la fameuse socca.

L’élégance à la française sur la Promenade des Anglais

Gérard Holtz retrouve son ami d’enfance Albert qui nous ouvre les portes de son magasin de vêtements chics et décontractés. Fils de tailleur, Albert Goldberg a appris le métier tout jeune. Depuis, et toujours dans la tradition, il crée des métiers aux lignes élégantes et aux coloris qui fleurent bons la Côte d’Azur.

Pendant 40 ans, Albert a habillé les hommes avant de créer sa propre marque. Tous les prototypes qu’il imagine sont créés à Nice dans son atelier, au-dessus de sa boutique, où des petites mains au savoir-faire unique s’attellent à confectionner le vêtement de demain.

Entre Gérard, ça roule…

21 Dakar au compteur et pourtant Gérard Holtz n’est pas un as de la mécanique, et c’est lui qui le dit. Mais, en fervent amateur de belles autos, il se rend chez Gérard, un passionné de vieilles voitures. Ancien garagiste, il consacre sa retraite aux voitures bien sûr, mais pas n’importe lesquelles et pas n’importe comment. Ford Custom, MG, 404, il restaure ces modèles classés patrimoine national roulant !

Les deux Gérard partent pour une escapade à bord d’une Ford Custom de 1950 qui a d’ailleurs été réquisitionnée pour le film "Grace de Monaco".

"Mon Côté Sud" avec Gérard Holtz
Dimanche 17 décembre à 12.55
Sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur
A (re)voir sur france.tv