• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le village de Lucéram dans les Alpes-Maritimes : entre histoire et traditions

Perché à 650 mètres d'altitude, le village de Lucéram / © France 3 côte d'azur
Perché à 650 mètres d'altitude, le village de Lucéram / © France 3 côte d'azur

Dans le moyen pays, Lucéram a une place centrale. Cette commune de 1 285 habitants est connue pour ses rues, son église, et ses crèches bien sûr. Un village également célèbre pour ses traditions agricoles, comme l’huile d’olive.

Par Véronique Lupo

La commune de Lucéram Peïra-Cava, une terre de traditions

Il se dresse fièrement au creux de la montagne. Perché à 650 mètres d'altitude, Le village de Lucéram.
Longtemps isolé, même s'il n'est situé qu'à 25 kilomètres de la côte niçoise.
 
C'est sans doute pourquoi dans cette commune, la nature et les traditions sont préservées.

Lucéram est l’une des communes les plus étendues des Alpes-Maritimes : 65 kilomètres carré.
Ses forêts intactes attirent les randonneurs.

La préoccupation du moment, c’est le chantier de la future station d'épuration écologique. Un chantier qui coûtera 1 million et demi d'euros. Elle devrait être en place au printemps prochain.
 
Le chantier de la future station d'épuration écologique de Lucéram / © France 3 Côte d'Azur
Le chantier de la future station d'épuration écologique de Lucéram / © France 3 Côte d'Azur

Lucéram et son centre historique

Les crèches
A chaque coin de rue, des crèches miniatures. Même après Noël, la tradition perdure à Lucéram.
Ce qui fait la réputation du village, depuis 21 ans, c'est son circuit des crèches.
Cette attraction attire chaque année beaucoup de curieux.
Le circuit des crèches de Lucéram / © France 3 Côte d'Azur
Le circuit des crèches de Lucéram / © France 3 Côte d'Azur
L’église de Lucéram
Un bâtiment classé datant du 15ème siècle. L'église de Lucéram fut construite dans les murs d'un ancien château.
L'intérieur est influencé par le baroque italien, des retables de Saint Pierre et Saint Paul peints par Louis Bréa, un artiste niçois.
Même si les messes sont moins fréquentes, l'église sert encore de lieu de cérémonie pour les Lucéramois.
 

Des objets témoins d’un monde disparu
Des centaines d'objets ont été donnés par les Lucéramois, comme un collier anti-loup, des outils des champs 'bricolés', pour la culture de l'huile d'olive ou de la vigne. 
Chaque ustensile raconte un petit bout de l'histoire du village.

Lucéram : Peïra -Cava, la première station de ski de la côte d’azur

Perché à 1500 mètres d’altitude, après 4 kilomètres d’ascension du col de Turini, enfin on atteint enfin le hameau de Peïra –Cava.
Quelques personnes vivent encore dans cet endroit quasiment désert.
 

Au 19ème siècle, Peïra-Cava est d'abord un site militaire stratégique : les chasseurs alpins construisirent des casernes sur ce long plateau.
 
Mais l'heure de gloire de Peïra-Cava : ce sont les sports d'hiver.
Des démonstrations de ski alpin ont lieu au début du 20ème siècle. 
Mais l'essor d'Isola 2000, Auron et Valberg sonnera la fin de cette petite station familiale.
Les sports d'hiver à Peïra-Cava au début du 20eme siècle / © France 3 Côte d'Azur
Les sports d'hiver à Peïra-Cava au début du 20eme siècle / © France 3 Côte d'Azur

Au pied des anciennes pentes de ski, de gigantesques trous aménagés de 6 mètres de diamètre.
Ce sont les vestiges des anciennes glacières.
Cette glace servait aux palaces de la Côte d'Azur mais aussi aux hôpitaux.

Quand les traditions sont aussi culinaires

Les boulangeries au feu de bois
La boulangerie de Lucéram est l'une des dernières qui maintient ce type de cuisson.
Dans ce village, les boulangers se réveillent tous les jours à 3 heures du matin, pour charger le four avec du bois de hêtre pour préparer des pains de montagne aux céréales.
On vient parfois de loin pour manger ses baguettes et pains de campagne à la saveur incomparable.
 
L’une des dernières boulangeries au feu de bois se trouve à Lucéram / © France 3 Côte d'Azur
L’une des dernières boulangeries au feu de bois se trouve à Lucéram / © France 3 Côte d'Azur

L’huile d’olive de Lucéram
L'huile d'olive, c'était l'une des ressources de Lucéram.
A la ferme del Prat, on maintient cette culture séculaire, avec le matériel d'aujourd'hui.
 

Les olives vertes et noires sont broyées dans ces immenses bras mécaniques. Elles se transforment ensuite en tapenade géante.
Au fil du temps, les Lucéramois tentent de maintenir ces traditions.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus