Cet article date de plus de 3 ans

Le point sur la grève d'Air France en grève ce 30 mars et les 3 et 7 avril

Vous devez prendre l'avion dans les prochains jours ? Trois jours de grève sont annoncés chez Air France à l'appel de 10 syndicats. Les salariés veulent une revalorisation de leur salaire. Le point sur ce mouvement débuté ce 30 mars.
Nouveau mouvement social les 3 et 7 avril .
Nouveau mouvement social les 3 et 7 avril . © Franz Chavaroche / AFP

A Nice


A l'aéroport de Nice Côte d'Azur, 33 vols Air France et HOP ! Air France sont pour l'instant annulés et trois sont prévus pour les arrivées.
En ce qui concerne les départs 29 vols sont annulés.

Seuls 50% des vols de la compagnie sont assurés.

La situation peut évoluer en cours de journée. 

Pour voir l'état des vols en temps réel à Nice cliquez ici. 


A Marseille

25 vols Air France et HOP ! Air France sont annulés pour les départs et le même nombre pour les arrivées à l'aéroport de Marseille Provence.

Pour voir l'état des vols à Marseille en temps réel cliquez ici.


A Toulon


Les vols sont également perturbés à l'aéroport d'Hyères-Toulon. La situation peut évoluer en cours de journée.

Les informations en temps réel sur l'état des vols à Hyères-Toulon ici.

Contre le gel des salaires


Ils ont décidé de durcir leur mouvement.  Les salariés d'Air France, tous métiers confondus, protestent contre le gel des salaires depuis 2011 et  ils veulent une augmentation compensatrice de 6%.

Dans un communiqué, les organisations de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD) annoncent la couleur : "la direction n'apporte", disent-elles, "aucune réponse concrète  aux revendications déjà exprimées les 22 février et 23 mars, campe sur ses positions et cherche la division". Une grève était déjà annoncée pour le 30 mars, à la veille d'une négociation entre la direction et les pilotes. Deux jours de plus sont annoncés, les 3 et 7 avril.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social aéroport nice côte d'azur transports transports aériens grève air france