Première mondiale en Antarctique pour le Venturi Antarctica, le véhicule électrique du fabricant monégasque

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori

Depuis le 10 décembre, les 2 tonnes du Venturi Antarctica détiennent un record mondial. C’est le premier engin à motorisation électrique venu sillonner le "continent blanc" en ne rejetant aucun polluant.

La Principauté détient un nouveau record au Pôle Sud depuis le 10 décembre. Le véhicule d’exploration polaire de la marque Venturi, du Monégasque spécialisé dans les engins électriques à haute performance, est arrivé à bon port il y a quelques jours. Ou plutôt à bon pôle. C’est plein sud que le véhicule a mis le cap pour être livré à la station belge Princesse Elisabeth.

Ouvert en 2009, le site accueille à cette période de l’année chercheurs et explorateurs, il est l’un des rares à être habité dans cette zone du globe.

La station Princesse Elisabeth, qui est une structure à « zéro émission » de carbone, dispose désormais d'un équipement indispensable aux manœuvres des équipes sur place, le Venturi Antarctica.

Une équipe du fabricant monégasque emmenée par Gildo Pastor, ancien pilote automobile et PDG de la marque, est également sur les lieux, à près de 13.000 kilomètres du Rocher.

Prince des neiges

Il est le premier véhicule de ce type à laisser une empreinte au Pôle Sud. Ses caractéristiques sont surprenantes :

  • il peut rouler à des températures allant jusqu'à -50°C. 
  • offre une vitesse maximale de 25 km/h
  • une autonomie maximale de 50 kilomètres 
  • 6 places assises 
  • 2 moteurs de 60 kilowatts
  • 2 batteries de 50 kilowatts peuvent être embarquées
  • des panneaux photovoltaïques sont installés sur le toit

La fiche technique ne dit pas s'il est équipé du chauffage mais en tout cas le Venturi Antarctica a bien été livré avec une remorque, et il porte une plaque d'immatriculation réglementaire monégasque indiquant "M120".

L'impulsion d'Albert II

Ce projet est né sous l'impulsion du Prince Albert II qui avait demandé au constructeur monégasque de créer un véhicule d'exploration n'émettant aucun gaz à effet de serre, sous l'égide de sa fondation. La troisième version de l'engin lui avait été présentée au début du mois de juin 2021, par Gildo Pastor.

Déjà testé à Auron et au Canada

Le Venturi Antarctica a été mis à rude épreuve pendant plusieurs campagnes de tests. Il a par exemple évolué à la station de ski d'Auron, dans les Alpes-Maritimes.

Le véhicule à chenilles, dont plusieurs versions ont été construites et éprouvées, s'est également risqué au Grand Nord canadien. 

Le Venturi Antarctica avait parcouru 42 kilomètres sur cette route de Colombie Britannique, en mars 2019. Une virée qui n'avait pas refroidi le Prince Albert II qui avait aussi participé à ces essais grandeur nature.