Treize députés européens élus dimanche dans la circonscription Sud-Est

Le FN mené par Jean-Marie Le Pen est arrivé largement en tête dimanche dans le Sud-Est où il multiplie son score par plus de trois par rapport à 2009 (28,18% contre 8,49%), remportant 5 sièges au détriment de l'UMP (3), le PS loin derrière gardant ses deux élus.

Par Olivier Le Creurer

Sur 13 sièges, le FN, qui avait un élu jusqu'ici, en gagne 5 (+4). L'UMP, qui recule à 22,40% des voix (29,34% en 2009), passe à 3 élus (-2). Le PS (11,87% contre 14,49%) garde deux sièges, les Verts n'en comptent plus qu'un (-2), le Front de gauche 1 (=) et l'UDI-MoDem 1 (=).

Plus de 50% d'abstention

Le scrutin est par ailleurs marqué par une abstention de plus de 50% dans tous les départements, allant jusqu'à plus de 64% en Corse, avec un record de près de 80% à Vaulx-en-Velin (Rhône).  
Arrivé premier sauf en Corse, Haute-Savoie et Rhône, le FN confirme son implantation, deux mois après les municipales, notamment à Fréjus (Var) avec 41,96%, qu'il avait gagnée en mars (45,5%).
A Cogolin (Var), autre municipalité FN, le parti frontiste obtient, avec 46,17%, son meilleur score dans des villes du sud-est, avec Bollène (Vaucluse, 47,17%). A Brignoles, où il avait remporté une cantonale partielle fin 2013, il obtient 38,53%, 15 points devant l'UMP (23,05%).
Elections européeenes: Analyse

Les résultats définitifs de la circonscription Sud-Est à lire ici

Treize députés européens ont été élus dimanche dans la circonscription Sud-Est:


ELUE FG

Marie-Christine Vergiat: eurodéputée sortante, 57 ans. Conseillère technique au cabinet de Martine Aubry de 1997 à 1999, elle a travaillé au ministère des Affaires sociales jusqu'à son élection au Parlement européen. Entre-temps, elle quitte le PS en 2005.

ELUS PS

Vincent Peillon: 53 ans, député européen depuis 2004 (d'abord dans le Nord-Ouest, réélu en 2009 dans le Sud-Est). Professeur de philosophie, il est élu en 1997 député de la Somme. Ancien porte-parole du PS, il a été ministre de l'Education nationale entre 2012 et 2014.

Sylvie Guillaume: 51 ans, eurodéputée depuis 2009, en pointe sur les questions d'immigration et droit d'asile. Née en banlieue parisienne, elle rejoint la région lyonnaise au milieu des années 1980, où elle travaille dans l'action sociale. Elle est élue en 1998 conseillère régionale et devient en 2001 adjointe au maire de Lyon.

ELUE EELV

Michèle Rivasi: 61 ans, députée européenne depuis 2009, spécialiste des questions de santé, elle fonde en 1986 après la catastrophe de Tchernobyl la commission de recherche et d'information indépendante sur la radioactivité (CRIIRAD).

ELUE MODEM-UDI

Sylvie Goulard: énarque de 49 ans, élue députée européenne en 2009 dans la circonscription Ouest. Conseillère du président de la Commission européenne Romano Prodi de 2001 à 2004, elle a auparavant exercé dans la fonction publique.

ELUS UMP

Renaud Muselier, ancien secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères (2002-2005), député des Bouches-du-Rhône de 1993 à 2008. Né le 6 mai 1959 à Marseille, médecin de formation, il préside l'Institut du monde arabe (IMA) de septembre 2011 à novembre 2012.

Françoise Grossetête: députée européenne depuis 1994, conseillère régionale Rhône-Alpes. Née le 17 mai 1946, cette ancienne adjointe au maire de Saint-Etienne est secrétaire nationale de l'UMP en charge des politiques européennes de santé et de sécurité sanitaire.

Michel Dantin: âgé de 54 ans, cet inspecteur général de l'agriculture est eurodéputé depuis 2009,. Il a repris en mars à la gauche la ville de Chambéry, où il a fait ses premiers pas en politique, dès 1983.

ELUS FN:

Jean-Marie Le Pen, 85 ans, député européen sortant. Le fondateur du FN a été cinq fois candidat à l'Elysée, accédant même en 2002 au second tour face à Jacques Chirac. Elu pour la première fois à l'Assemblée nationale en 1956, il a passé le relais à la tête de son parti début 2011 à sa fille Marine, et est depuis président d'honneur du parti.

Marie-Christine Arnautu, 61 ans. Cette Parisienne, ex-cadre commerciale chez Air France/KLM, a été envoyée comme tête de liste dans le fief UMP de Nice aux municipales de mars, obtenant un score de 21,1% et faisant son entrée au conseil municipal comme première force d'opposition.


Bruno Gollnisch, 64 ans, député européen depuis 1989 et conseiller régional Rhône-Alpes depuis 1986. Universitaire, féru de civilisation japonaise, il entre au FN en 1983. Il échoue en 2011 à prendre la tête du parti, se heurtant à la montée en puissance de Marine Le Pen, soutenue par son père.

Mireille d'Ornano, 62 ans, conseillère régionale et conseillère municipale de Grenoble où elle a été la tête de liste FN en mars, obtenant 12,56%. Mère de cinq enfants, elle travaille chez MT2I (Médecine du Travail Interentreprises de l'Isère).

Dominique Martin, 52 ans, membre du bureau politique du FN, conseiller régional Rhône-Alpes depuis 1992 et conseiller municipal de Cluses (Haute-Savoie) depuis 1989.

Pas d'élu azuréen pour l'UMP

C'est un échec pour l'UMP azuréen. La Niçoise Agnès Rampal, 4ème sur la liste UMP n'est pas élue. C'est le Front de Gauche qui en profite pour élire sa tête de liste Christine Vergiat. Dans l'ancienne mandature, Gaston Franco était élu azuréen. 
La seule élue de notre région est donc Marie-Christine Arnautu, 2ème sur la liste du Front national.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus