Cet article date de plus de 5 ans

Un gendarme du peloton d'autoroute de Nice mis en examen pour avoir tiré sur un automobiliste

Un gendarme du peloton d'autoroute de Nice a été mis en examen pour "violences volontaires avec arme" et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de port d'arme, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Grasse dans les Alpes-Maritimes.
31 janvier : un homme est blessé par les gendarmes après une course-poursuite.
31 janvier : un homme est blessé par les gendarmes après une course-poursuite. © France 3 Côte d'Azur
Ce gendarme a été mis en examen le 31 mars pour "violences volontaires avec arme ayant entraîné une ITT de plus de huit jours par agent de la force publique", a précisé le parquet.

Le 31 janvier, à l'issue d'une course-poursuite qui s'était engagée entre les gendarmes et un automobiliste qui avait franchi sans le payer un péage sur l'autoroute, ce dernier avait été touché à trois reprises par les tirs d'un des gendarmes, lors de l'interception du véhicule quelques kilomètres plus loin à Saint-Laurent-du-Var.


Multiples infractions en lien avec cette affaire

L'automobiliste, jugé lundi par le tribunal correctionnel de Nice pour de multiples infractions en lien avec cette affaire (refus d'obtempérer, conduite sans permis, conduite avec usage de stupéfiants, détention de produits stupéfiants, escroquerie au préjudice de la société d'autoroute et mise en danger délibérée de la vie d'autrui) a été condamné à dix-huit mois de prison ferme, sans mandat de dépôt, a indiqué son avocat Me Jean-Denis Flori.
- avec AFP -
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société autoroute économie transports