• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'AS Monaco tenu en échec par Toulouse (3-3)

Faux pas de l'AS Monaco, en rouge et blanc, à Toulouse. Les joueurs du Rocher n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul 3-3, le 24 février, lors de la 27ème journée de Ligue 1 / © PASCAL PAVANI / AFP
Faux pas de l'AS Monaco, en rouge et blanc, à Toulouse. Les joueurs du Rocher n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul 3-3, le 24 février, lors de la 27ème journée de Ligue 1 / © PASCAL PAVANI / AFP

L'AS Monaco a fait match nul à Toulouse (3-3), le 24 février, lors de la 27ème journée de Ligue 1. Les Monégasques se sont fait rattraper dans les derniers instants par Toulouse. Leur place de dauphin est fragilisée.

Par Pierre-Olivier Casabianca

Monaco a craqué dans le dernier quart d'heure, gâchant les deux buts d'avance que leur avaient conféré le doublé de Rony Lopes (8e, 47e) et le troisième but de Stevan Jovetic (72e).
Toulouse est revenu d'abord sur un penalty d'Andy Delort (77e), après une faute contestable de Glik sur Yaya Sanogo. Puis par Sanogo (87e) sur une frappe en pivot, après un centre de Delort.

Lopes omniprésent

Toujours privé de Radamel Falcao, blessé à la cuisse, Monaco avait pu avant cette égalisation compter sur l'efficacité de Rony Lopes, auteur
d'un doublé et de quatre buts en quatre matches. Le Portugais a ouvert le score au bout de huit minutes de jeu, servi sur un plateau par Keita Baldé, qui s'est défait de deux défenseurs toulousains.

Préféré à Stevan Jovetic pour occuper la pointe de l'attaque monégasque, le Sénégalais a fini par lui laisser sa place à la 42e minute, touché à la cuisse. Toulouse est toutefois parvenu à égaliser une première fois contre le cours du jeu par Ibrahim Sangaré (24e), servi par Issiaga Sylla, parti dans le dos de Djibril Sidibé.

Si le TFC - privé de son meilleur joueur, Max-Alain Gradel, suspendu - s'est montré de nouveau dangereux par Steeve Yago (29e) ou Yaya Sanogo (31e), Lopes a inscrit un deuxième but en début de deuxième période en reprenant en force une frappe de Jovetic sur le poteau de Lafont, après un joli une-deux entre Sidibé et Thomas Lemar. Et il a été ensuite à l'origine de l'action amenant le troisième but de Jovetic. Mais cela n'aura pas suffi et Monaco peut s'en vouloir.

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus