• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Aix-en-Provence : “Garde ton corps”, une appli pour protéger les femmes des agressions

L'application mobile "Garde ton corps" sera lancée le 8 mars à Aix-en-Provence. / © DR
L'application mobile "Garde ton corps" sera lancée le 8 mars à Aix-en-Provence. / © DR

Trois trentenaires aixoises lancent à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmesle 8 mars prochain à Aix-en-Provence, une application mobile "Garde ton Corps", destinée à sécuriser les femmes lors de leurs déplacements en ville de nuit.
 

Par Jean Poustis

"Je rentre", "Lâche-moi" et "Aide-moi" : voilà les trois options disponibles sur l'application mobile géo-localisée "Garde ton corps".

Pour chaque fonction, les futures utilisatrices pourront prévenir des "contacts préférés" d'un déplacement, d'une situation inopportune ou en dernier ressort d'une vraie détresse. 

Fruit de la réflexion et des expériences de Anaïs Carmona Clerx, Caroline Pheng et Pauline Vanderquand, trois trentenaires aixoises, l'appli à vocation à diminuer les risques d'agressions et surtout à offrir une réponse en cas d'insécurité.

"Nous répondons à un problème collectif, la sécurité des femmes dans l'espace urbain, par une solution individuelle, notre appli", indique Anaïs Carmona Clerx.

Une géolocalisation et une alerte

Lancée le 8 mars à Aix-en-Provence lors de la Journée internationale des droits des femmes, "Garde ton corps" permettra aux utilisatrices de rentrer chez elles grâce à des contacts de confiance.

"C'est une solution pour les femmes, par les femmes liant le virtuel et le réel. Les utilisatrices choisissent leur favori et se sentent accompagner quand elles se déplacent la nuit", explique Caroline Pheng.
 
L'application mobile "Garde ton corps"
Un reportage de : Nathalie Deumier, Ghislaine Millet et Claire Delannoy.

Grâce à l'application gratuite, les trois contacts favoris de l'utilisatrice peuvent la géolocaliser.

"Le contact sait d'où elle part, où elle doit arriver, le temps du trajet et le niveau de batterie. En cas de changement de trajet, une alerte est envoyée par message", explique Pauline Vanderquand.
 
Si une femme disposant de "Garde ton corps" rencontre une difficulté sur son parcours, elle pourra également se réfugier chez un commerce partenaire.

"Les bars, les boîtes de nuit sont intéressés par notre concept. Pour eux et pour nous, sécuriser le milieu de la nuit est une réelle motivation", selon Caroline Pheng.

Une application gratuite

Ce nouveau produit vient s'inscrire dans la SocialTech et le développement numérique des villes.

"Nous lions le numérique au territoire. Nous travaillons avec les villes. L'application sera gratuite, offerte par la ville à ses citoyennes", explique Anaïs Carmona Clerx.

Disponible sur iOS et Android, cette application devrait connaître un déploiement national. 

"Nous espérons que le dispositif fonctionne, soit utilisé, se déploie et surtout trouve un intérêt auprès des citoyennes et des villes", ajoute encore Pauline Vanderquand. 

Et selon les retours d'expérience, la start-up gérée par les trois femmes pourrait développer d'autres applications, à destination notamment des enfants.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus