"C'est une explosion de joie" : Aaron, le nourrisson atteint d'un rare cancer de l'œil, est en rémission

La maladie d'Aaron, atteint d'un cancer rare et agressif à l’œil droit, a bouleversé la toile. Après huit mois de radiochimiothérapie, ses parents ont partagé leur joie sur les réseaux sociaux : Aaron est officiellement en rémission.

Le soulagement est immense. Sur Instagram, les parents de Aaron ont partagé la bonne nouvelle : "17 mai 2024 - Rémission. C'est un mot qu'on ne pensait jamais entendre, parce qu'il ne se prononce plus, parce que ta maladie est trop rare, trop invasive avec trop peu de recul". En septembre 2023, Aaron a vu le jour avec un cancer rare et agressif à l’œil droit. Son histoire avait ému la toile. Après huit mois de radiochimiothérapie, ses parents ont partagé leur joie sur les réseaux sociaux : Aaron est officiellement en rémission.

Un quotidien difficile

"J'ai demandé à la medecin si elle était bien sûre d'employer le terme rémission et elle m'a dit que les résultats étaient assez concluants pour le dire. Je vous laisse imaginer l'explosion de joie que nous avons ressenti", explique Frédérick Bertrand, le père d'Aaron. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Aaron ✨ (@sweetlike.aaron)

L'histoire de cet enfant, originaire de Meyreuil, dans les Bouches-du-Rhône près d'Aix-en-Provence, avait bouleversé la toile. Dès la naissance d'Aaron, en septembre 2023, ses parents apprennent qu'il soufre d'un d'un sarcome orbitaire infantile, localisé à l'œil droit. Cette tumeur maligne est très agressive et très rare. Moins d'une centaine de cas sont recensées dans le monde.

Alors qu’il a deux mois, Aaron subi une ablation de l’œil droit, sans reconstruction possible. Il subit près de neufs cycles de chimiothérapie et cinq semaines de radiothérapie. Le quotidien ses parents est rythmé par les visites à l’hôpital, les soins, les IRM, les scanners, les prises de sangs et examens.

Des vacances bien méritées 

Mais la fin du cauchemar a presque sonné. Le quotidien d'Aaron et de ses parents va s'alléger : "le moins de juin est encore un peu chargé mais à partir de juillet on descend à un rendez-vous par semaine à l'hôpital et des IRM tous les deux mois". 

Une respiration pour la petite famille qui va enfin pouvoir s'accorder une semaine de vacances en Corse. Si aucun signe de la maladie n'est détecté dans les trois prochaines années, Aaron pourra être officiellement considéré comme guéri. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité