La Biennale des imaginaires numériques : plus que quelques semaines pour en profiter

Publié le
Écrit par Alice Rysman .

Combattre la morosité du mois de janvier en se cultivant. C’est possible à Marseille, à Avignon et à Aix-en-Provence grâce à la Biennale des imaginaires numériques. Jusqu’au 22 janvier, concerts, spectacles et expositions... Découvrez le programme !

Lancée le 10 novembre 2022, la Biennale des imaginaires numériques touche bientôt à sa fin. Pour les retardataires et ceux qui auraient pris la bonne résolution de se divertir en cette nouvelle année, cet événement est fait pour vous.

La nuit comme thématique de cette édition 2022

Toujours en lien avec les problématiques sociétales, les thèmes des biennales sont choisis de façon à coller à l’actualité et à parler au plus grand nombre. La nuit, qui était considérée comme un espace de rêve, de repos, de sérénité et d’obscurité, a évolué au fur et à mesure des époques. Le développement de la société de consommation et des nouvelles habitudes de vie a modifié son rôle premier. 

Par exemple, à cause de l'urbanisation, la pollution lumineuse est de plus en plus présente. Elle empêche alors l’observation du ciel et des étoiles et bouleverse tout un écosystème. Les nouvelles technologies impactent elles aussi notre rapport à la nuit : mauvaise qualité du sommeil et diminution des liens sociaux et amoureux : 1 couple sur 2 consulte son smartphone chacun de son côté une fois couché, d’après une étude de Bouygues.

En s'interrogeant sur ces problématiques et sur cette thématique, c'est donc une soixantaine d’artistes qui ont créé pour la Biennale des imaginaires numériques.

16 expositions à parcourir

Elles investissent des musées, des lieux culturels, des salles de spectacle et sont à découvrir jusqu’au 22 janvier à Marseille, Aix-en-Provence et Avignon. Focus sur trois d’entre elles.

52 artistes et 52 œuvres pour un tour du monde en 52 semaines. "Révolution V52", offre un panorama mondial de la création numérique visuelle.  Direction l’avenue de Mazargues à Marseille pour découvrir ces écrans led.

Exposition gratuite visible 24h sur 24.

"Vivre sans témoin" à la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Dans cette exposition collective, la lumière artificielle de la nuit est à l’honneur. A travers les œuvres de 6 artistes, on découvre l’impact qu’elle a sur nos vies, entre perte de pudeur et de secret...

Ouvert du lundi au dimanche de 10h à 18h. 8 euros plein tarif et 5 euros pour les enfants. Un jeu de piste sera également proposé aux enfants le 18 janvier de 14h à 15h30.

Explorer les états de conscience et d’inconscience à travers deux installations d’art contemporain. C’est tout l’objectif de "(M)odes parallèles)".

Une exposition gratuite à découvrir au Grenier à sel à Avignon.

Nuits de clôture : place au spectacle

Danse, musique, vidéo, du 18 au 21 janvier six spectacles seront proposés au grand public.

Avec "Second Body", de la compagnie Anarchy Dance Theatre, le virtuel et le réel ne font qu’un. Une danseuse livre une chorégraphie contemporaine en parfaite harmonie avec les vidéos et les sons qui émanent de la pièce. A voir les 19 et 20 janvier au Pavillon Noir à Aix-en-Provence.

Pour réserver vos places, cliquez ici.

"Crari or not crari", c’est une totale immersion dans l’univers d’adolescents fictifs. On les découvre grâce à leurs comptes instagram consultables sur grands écrans, on fait la fête avec eux grâce à des casques de réalité virtuelle et on apprend à mieux les connaître en complétant des tests de personnalités. Une véritable expérience d’une heure à faire à la Friche la Belle de Mai à Marseille.

3 séances le vendredi 20 janvier et 5 séances le samedi 21 janvier. Cliquez ici pour accéder à la billetterie.

Un concert audiovisuel… Transient c’est à la fois des pianos motorisés et des projections vidéos. Grâce à un ingénieux logiciel, le son et l’image sont parfaitement synchronisés. Plaisir des yeux et des oreilles garanti. A voir vendredi 20 janvier à la Friche Belle de mai à Marseille.  

Pour réserver vos places, cliquez ici.

C’est à Aix-en-Provence qu’aura lieu la grande soirée de clôture de la Biennale des imaginaires du numérique. Une soirée musicale avec deux artistes électro italiens : la compositrice Caterina Barbieri qui présentera son dernier live A/V – Spirit Exit – suivi d’un DJ set de Donato Dozzy. Rendez-vous le 21 janvier à partir de 20h30 !

Tous les autres événements pour le week-end de clôture sont à découvrir ici.

La Biennale des imaginaires numériques

Jusqu’au 22 janvier

A Marseille, Aix-en-Provence et Avignon.

Infos pratiques

Billetterie

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité