• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Féria d'Arles : les futurs toreros dans l’arène à Gimeaux

Les toreros seront dans les arènes d'Arles pour la féria. / © GUILLAUME HORCAJUELO/EFE/Newscom/MaxPPP
Les toreros seront dans les arènes d'Arles pour la féria. / © GUILLAUME HORCAJUELO/EFE/Newscom/MaxPPP

Quatre jours avant le début de la féria d’Arles, une tienta était organisée lundi 15 avril aux arènes de Gimeaux. L’occasion pour de jeunes toreros de tester les mères des futurs taureaux de la région.

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Quatre jours avant le début de la féria d’Arles, une tienta était organisée lundi 15 avril aux arènes de Gimeaux. A cette occasion, des jeunes toreros d’écoles de la région ont testé les mères des futurs taureaux de combat.

A quelques secondes d’entrée dans l’arène, Lucas Minana, 20 ans, ne cache pas son appréhension. Le jeune torero de l’école de Béziers va se présenter face à l’animal devant le public de Gimeaux.

Même si c’est une vache, quel que soit la taille de l’animal, on ne le sous-estime pas. C’est important, çà fait les dents. Il y a toujours une appréhension, on espère être remarqué, montrer notre niveau.

Dans l’arène, le torero démontre de l’envie, tourne autour de la vache et la pique au moment opportun. 

"Nous observons la manière qu’ont les élèves d’appréhender les différentes caractéristiques des taureaux. Chaque jeune démontre des qualités comme de l’envie, de l’engagement, du pouvoir sur les taureaux et de l’élégance", explique Yves Lebas, président de l’école taurine d’Arles.
 
Féria d'Arles 2019
Un reportage de : Philippe Fabrègues, Malik Karouche et Claude Parès.

Piquer l’animal, observer son comportement par rapport au picador, la vache reproductrice, âgée de 2 ans, est également au centre des attentions dans l’arène de Gimeaux. Le jeune torero teste sa bravoure et sa noblesse sous les yeux d'un jury.

La sélection des mères des futurs taureaux de combat

A la fin de la tienta, des juges vont sélectionner les mères des futurs taureaux de combat de la région.

"Ce test ne se passe qu’une fois dans la vie d’une vache. Seules les très bonnes sont gardées. On observe les qualités qui se manifestent face aux toreros. Et demain, elles donneront les futurs grands taureaux", indique Marc Jalabert, éleveur de taureaux.

Les taureaux eux seront au centre des arènes d’Arles lors de la féria de Pâques. L’événement démarrera vendredi 19 avril à 15 avec le traditionnel défilé des rues du centre-ville jusqu’aux arènes.

Le programme complet à retrouver sur féria de Pâques 2019.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus