Aubagne : la grève de la cantine se poursuit... au dépôt des bus

Les salariés en grève de la cuisine centrale d'Aubagne poursuivent leur mouvement de grève entamé il y a dix jours. Les négociations n'avançant pas, ils ont décidé aujourd'hui de bloquer le dépôt de bus de l'agglomération aubagnaise ainsi que delui des camions de bennes à ordures.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Le mouvement de grève s'intensifie chez les salariés de la cuisine centrale d'Aubagne, qui contestent la privatisation à venir de leur service. 
Ce matin, à l'appel de leurs syndicats, ils étaient environ 150 à bloquer le dépôt des bus des "Lignes de l'agglo", qui desservent le secteur. Entraînant une très forte perturbation du trafic de transports en commun. 
Les "Lignes de l'agglo" faisaient savoir dans la matinée que "seules quelques lignes peuvent rouler en mode dégradé : 1-5-8-9-11-17, Résa'bus zones 3 et 4 ainsi que les scolaires B-C-D - EF -J - O -S".
Le tramway fonctionne normalement.
Par ailleurs, les grévistes ont bloqué le dépôt des camions à ordures, empêchant une quarantaine de véhicules de sortir.
La cuisine centrale d'Aubagne, qui distribue chaque jour 3600 repas aux scolaires, pompiers et maisons de retraite, est en passe d'être vendue au privé. Les salariés réclament une réunion de concertation avec le maire pour parler de ce sujet.
Reportage de Henri Seurin et Gaélle Carat
Intervenants :
 Hébri SADALLAH, Délégué syndicat CGT Cuisine Centrale Aubagne
Guillaume ARIBAUD, Directeur TRANSDEV zone Aubagne