Bijoux à base de lait maternel : "je voulais conserver un souvenir de ce moment très fort en émotion"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Coralie Becq
Cette entreprise des Bouches-du-Rhône créer des bijoux à base de lait maternel cristallisé pour les mamans.
Cette entreprise des Bouches-du-Rhône créer des bijoux à base de lait maternel cristallisé pour les mamans. © Ma Parenthèse Lactée

Initiative insolite, une entreprise engagée dans l'accompagnement des femmes à l'allaitement propose des bijoux à base de lait maternel cristallisé. Une jeune entrepreneur des Bouches-du-Rhône a arrêté ses études pour se lancer dans l'artisanat et développer son concept.

L'initiative peut paraître étonnante : créer un bijoux à partir de son propre lait maternel. C'est ce que propose une entreprise des Bouches-du-Rhône (basé à Graveson) aux jeunes mamans.

L'idée est venue de l'expérience même de la fondatrice du projet. Rachel Boyer, 25 ans, a souhaité conserver un souvenir de la période d'allaitement lorsqu'elle a mis au monde son fils en 2018.
 

1 mois après la naissance de mon fils, je montais ce projet sur la table de la cuisine

Rachel Boyer, fondatrice de Ma Parenthèse Lactée

La jeune maman, développe le processus de cristallisation, d'abord pour elle puis pour ses abonnés Instagram et enfin pour sa boutique 100% en ligne. 

Ne pas rester sur un avis négatif

Au départ, l'expérience n'a pas été positive pour la jeune femme. Mal informée, elle a subi un allaitement douloureux.

Pour moi l'allaitement a été très difficile

Rachel Boyer, Fondatrice de Ma Parenthèse Lactée

 A force d'abnégation et parce qu'elle était déterminée a y arriver elle a trouvé des conseils et changé de méthode (au bout de 6 mois d'allaitement).

"Il y a quelques années, le discours était différent. On disait que c'était la faute du bébé si l'allaitement se passait mal et que globalement on ne pouvait rien y faire" Or, la douleur n'est pas incontournable, l'allaitement n'est pas censé faire mal. La jeune femme a donc mené ce projet comme une revanche pour ne pas rester sur un avis négatif. 

Un brevet déposé

En 2019, après un travail collaboratif avec des spécialistes, Rachel Boyer dépose son brevet pour son procédé de déshydratation.

Ce concept existe déjà au Canada et dans d'autres régions de France, d'après la cheffe d'entreprise son produit serait plus durable dans le temps. En mai 2020, avec son compagnon, ils transforment l'auto-entreprise en société.

Aujourd'hui, avec 4 000 commandes et 2 000 produits livrés, le couple est confiant en l'avenir de leur entreprise, de "leur bébé".

Question sanitaire et pratique, le lait est réceptionné par le biais d'un kit de prélèvement, stérilisé puis déshydraté en laboratoire. 

Mieux informer pour se réconcilier avec l'allaitement 

Aujourd'hui la société est composée de cinq personnes et va bientôt s'agrandir pour accueillir un médecin. 
La jeune femme développe de nouveaux concepts comme le kit pour transformer ses propres vêtements en vêtements d'allaitement (avec des ouvertures zippées) ou des "coquillages d'allaitement" pour apaiser les douleurs aux mamelons.

De plus, son entreprise prend des positions politiques en incitant par exemple, les pères, à prendre plus de congés lors de l'arrivée d'un enfant. Pour cela l'entreprise prend en charge 20 jours supplémentaires payés (qui s'ajoutent aux 11 payés par l'état) pour que les pères s'arrêtent plus longtemps.   

La fondatrice, souhaite se servir de sa propre expérience (douloureuse) de l'allaitement, pour accompagner les mamans dans cette étape lorsqu'elles le choisissent.

Une manière, pour la jeune femme de se réconcilier avec son histoire personnelle. 
 

 
Quelques chiffres
  • Selon l'INSEE la fécondité des femmes de Provence-Alpes-Côte d'Azur est supérieure à celle des femmes françaises

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.