Cadolive : crèche et illuminations pour faire vivre l'esprit de Noël

Publié le
Écrit par Loïc Perrier .

A l'approche des fêtes de Noël, la Provence se pare de ses plus beaux éclairages et décorations. Vendredi soir Cadolive a fait les choses en grand avec sa crèche et ses illuminations de Noël. Pour le plus grand plaisir de ses habitants.

Près de 400 santons, 50 maisons et une armada de lumières et décorations en tous genres.

"C'est comme la ferme de Mathurin !" s'amuse un enfant, reconnaissant certains éléments de la comptine.

Lou Ravi, Lou Meunier, Lou Pistachier, mais aussi moulins et animaux, tout y est. Il aura fallu deux semaines de travail à Christian Herpe, créchiste spécialiste des santons provençaux, pour recréer la traditionnelle retranscription biblique… En plein cœur de la mairie de Cadolive.

Il faut dire qu'ici, la crèche de Noël, c'est une tradition depuis près de 11 ans. C'est même "sacré" pour Christian. "Noël, c'est une animation qui doit continuer, surtout en Provence. C'est le message qu'on souhaite apporter avec le maire."

Car pour le maire de la ville, Serge Perottino aussi, impossible de se passer de cette ambiance si particulière, encore plus aujourd’hui. "Quand il y a des moments difficiles pour les Français, cette période-là permet de s'évader et de se rappeler que partager des moments d'amitiés et de joie en famille, c'est indispensable, surtout en ce moment."

Tous les ans, ce sont près de 2 000 curieux qui viennent admirer la crèche. "C'est l'occasion de se rassembler, un moment attendu !" sourit une passante.

A l'extérieur aussi, l'esprit de Noël se fait ressentir. Le traditionnel sapin, la cabane du père Noël..."Oh ! Le bonhomme de neige et le carrosse !" s'écrient deux bambins. Des décorations composées uniquement d’ampoules LED moins gourmandes en électricité.

De quoi illuminer et réchauffer les cœurs à moindre coût.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité