Coronavirus : les personnes âgées au coeur des mesures contre l'épidémie ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ghislaine Milliet .

Le conseil de défense se réunit ce vendredi matin pour décider des mesures à prendre face au coronavirus, de plus en plus actif dans certains départements de PACA. La population la plus touchée reste celle des plus de 60 ans. Sera-t-elle au coeur des mesures prises ?

Seconde vague ou rebond épidémique, peu importe à présent l'expression choisie.



D'une semaine à l'autre, le nombre des patients hospitalisés et de cas de Covid-19 ne cesse d'augmenter de manière exponentielle depuis la fin août.



Notre région Paca enregistre 133 cas de Covid en réanimation et 500 personnes hospitalisées.

Le département des Bouches-du-Rhône est particulièrement concerné. Une quinzaine de lits de réanimation ont déjà dû être rajoutés aux services dédiés au coronavirus.

Qui sont les malades ?

Ce sont principalement les personnes de plus de 60 ans. Selon l'Agence Régionale de Santé (ARS) PACA, la moyenne d'âge des hospitalisés et de cas de réanimation dans notre région est de 65 ans.



Autant dire que cette situation n'a pas échappé au conseil scientifique chargé de donner ses préconisations au président de la République.



Au vu de ce résultat se profile alors le spectre d'un reconfinement pour les séniors.

"Une sorte de bulle" autour des plus âgés

Le président du conseil Jean-François Delfraissy a évoqué un renforcement de la protection des personnes âgées ou à risque (diabète, obésité, maladies respiratoires...) pour "créer une sorte de bulle" autour d'elles.



En outre, limiter le nombre de personnes à un rassemblement, y compris à la maison, "fait partie des éléments sur la table", a rajouté l'un des membres

du conseil scientifique, Bruno Lina.



La Ville de Nice a décidé le reconfinement des personnes âgées dans ses établissements.



Une décision saluée par l'AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées) qui précise toutefois dans un communiqué que le confinement "doit être manié avec agilité, afin de ne pas porter atteinte à la santé psychique des personnes âgées vulnérables".



L'association nationale estime que les mesures, si elles sont prises, doivent s'appliquer "tout autant aux personnes vivant à domicile qu'en établissement", et en fonction "des spécificités locales et le cas particulier de chaque personne".



L'AD-PA estime enfin que le confinement dans les logements "ne doit s'appliquer qu'aux seules personnes testées positives et pour une durée maximale de 15 jours".

La durée de l'isolement revue à la baisse

Parmi les mesures qui seront annoncées cet après-midi par le gouvernement, la durée de la quarantaine pourrait être revue à sept jours au lieu de quinze.



Le gouvernement "va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles", "dans les huit à dix jours maximum", avait prévenu mercredi le président du Conseil scientifique qui guide les pouvoirs publics.



Un avertissement fracassant qu'a nuancé jeudi Emmanuel macron : "Le conseil scientifique est dans son rôle, qui est technique", mais c'est aux dirigeants politiques de "prendre des décisions".



L'annonce des mesures sera faite dans le courant de l'après-midi par le ministre de la Santé Olivier Véran.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité