Nice: visites interdites dans les Ehpad municipaux, masques distribués, manifestations culturelles et sportives annulées

Port du masque obligatoire dans de nouvelles villes des Alpes-Maritimes et renforcement des mesures aussi à Nice. Christian Estrosi a annoncé ce jeudi 10 septembre la suspension des visites dans les 4 Ehpad municipaux et une série de restrictions, comme l'annulation du début de la saison d'opéra.

Le maire de Nice renforce les mesures de lutte contre la circulation du coronavirus.
Le maire de Nice renforce les mesures de lutte contre la circulation du coronavirus. © VALERY HACHE / AFP
A Cannes, Antibes, Menton... il faut désormais porter le masque de 8 heures à 1 heure du matin depuis ce jeudi. La préfecture des Alpes-Maritimes a pris cette mesure pour freiner la contamination à la Covid-19. A Nice, le masque est aussi obligatoire depuis plusieurs semaines. Ce 10 septembre, le maire a décidé de hausser le ton dans la lutte contre la circulation du virus. 

Christian Estrosi a annoncé ce jeudi la suspension des visites dans les quatre Ehpad municipaux et une série de restrictions :

- Nouvelle distribution de masques en tissu est annoncée à partir du 14 septembre
- Reprise de la livraison de repas à des personnes âgées vulnérables
- La ville ne participera pas aux Journées du patrimoine
- Annulation du début de saison de l'opéra  > Report de la présentation de la nouvelle saison de l'Opéra ainsi que du spectacle d'ouverture prévu les 12 et 13 septembre
- Limitation drastique des participants aux activités de loisirs auxquels les Niçois, petits et grands, peuvent s'inscrire dans les centres d'animation de la ville.
-  Mariages, limitation du nombre de participants à la cérémonie en l'hôtel de ville.

Le maire a également appelé l'Etat à suspendre toute activité de croisière maritime et de ferry depuis Nice.
 

Au sujet des écoles


Christian Estrosi souhaite voir tester les personnels des écoles. "Sinon je demande à l'inspecteur d'académie à nous autoriser à le faire !", a exigé le maire.
   

J'assume des choses qui peuvent paraître impopulaires (...) Certains peuvent parler d'un semi-confinement (...) En fonction de l'évolution (...) je serai amené à prendre des mesures sans doute plus fortes encore dans les semaines qui viennent voire les jours.

Le maire LR de Nice Christian Estrosi

 "La situation est grave" et la progression du virus "exponentielle"

Dans les Alpes-Maritimes, département classé rouge depuis le 28 août, le nombre de malades du Covid-19 en réanimation a doublé en moins de quinze jours. 
Le CHU de Nice est cependant très loin de la saturation avec 7 patients en réanimation. "Si la dynamique perdurait, on serait peut-être en difficulté dans quelques jours ou quelques semaines", a précisé son directeur Charles Guepratte. 
Le plan blanc est activé dans le département depui sle 28 août.

La préfecture des Alpes-Maritimes avait de son côté décidé mercredi soir de réduire les risques de contamination en imposant de nouveaux horaires de fermeture pour les restaurants et les débits de boisson.

Avec AFP
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille christian estrosi politique journées du patrimoine culture patrimoine