Christian Estrosi répond à la polémique sur cette photo prise à Nice au départ du Tour de France

Albert de Monaco, Jean-Michel Blanquer, le couple Estrosi sur un car-podium du Tour de France ce samedi à Nice. La photo a été prise ce 29 août lors du Grand départ. Un souvenir qui fait réagir sur les réseaux sociaux car les protagonistes ne portent pas de masque sur leur visage. 

Albert de Monaco, Jean-Michel Blanquer, le couple Estrosi sur un car-podium du Tour de France ce samedi à Nice.
Albert de Monaco, Jean-Michel Blanquer, le couple Estrosi sur un car-podium du Tour de France ce samedi à Nice. © @JohanRouquet
Ce dimanche 30 août, alors que le Tour de France va s'élancer pour sa deuxième étape au départ de Nice, une photo fait réagir les internautes.
On y voit sur un car-podium de réception dans l'enceinte de l'événement sportif, un groupe de sept personnes : le Prince Albert II de Monaco, le ministre de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports Jean-Michel Blanquer, le maire de Nice Christian Estrosi et sa femme, ainsi que d'autres invités.
  L'auteur de la photo, le journaliste Johan Rouquet nous a précisé qu'au moment du cliché "ils étaient en train de regarder la présentation des coureurs juste avant le départ de la course dans cet espace VIP où sont servis petits-fours et cocktails."
"Ils étaient en train de regarder la présentation des coureurs juste avant le départ de la course dans cet espace VIP où sont servis petits-fours et cocktails."
"Ils étaient en train de regarder la présentation des coureurs juste avant le départ de la course dans cet espace VIP où sont servis petits-fours et cocktails." © Johan Rouquet
Un moment privé durant lequel, ils s'affichent sans masque sur le visage. Le cliché est bien authentique, comme le souligne une autre photo publiée par Libération toujours le 29 août.

Les internautes n'ont pas manqué de relever l'absence de masque et de réagir :

On peut lire dans les commentaires sur les réseaux sociaux : "Deux poids, deux mesures" - "Le virus a ordre de ne pas toucher certaines personnes..." - "Où sont les distances de sécurité ?"

La réponse du service de presse de l'hôte de la Grande Boucle ne s'est pas fait attendre :"le cliché a été pris dans un espace privé de restauration, donc comme dans tous restaurant, pour manger et boire les gens enlèvent leur masque. 

Durant la journée, les personnalités n'ont pas enlevé leur masque à aucun moment. Strictement aucun. Sauf pour manger.

Le service de presse du maire de Nice

Christian Estrosi avec à sa droite sa femme Laura Tenoudji, la ministre de la jeunesse et des sports Roxana Maracineanu (à gauche), la Princesse Charlène de Monaco en jaune, le Prince Albert II de Monaco et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer à droite au départ du Tour à Nice.
Christian Estrosi avec à sa droite sa femme Laura Tenoudji, la ministre de la jeunesse et des sports Roxana Maracineanu (à gauche), la Princesse Charlène de Monaco en jaune, le Prince Albert II de Monaco et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer à droite au départ du Tour à Nice. © Kenzo Tribouillard / AFP
Si elle ne se prononce pas sur l'absence de port du masque et de distanciation physique entre les invités, l'organisation du Tour de France a confirmé ce lundi 31 août à franceinfo qu'il s'agissait bien d'un espace privé proposant à boire et à manger, comme le font les villages départ pour recevoir leurs partenaires, des personnes accréditées et des invités de la compétition cycliste.

"Le lieu où l'on est le plus protégé "


Il y a quelques jours le maire de Nice répondait aussi à la polémique sur le maintien du Tour et devant l'ensemble des mesures sanitaires prises : 
"Le lieu où l'on est le plus protégé de la circulation du virus aujoud'hui, c'est dans l'organisation du Tour lui-même. On rêverait de ce protocole sanitaire pour
l'administration globale du territoire."
Le public sur le bord de la route vers Aspremont ce samedi.
Le public sur le bord de la route vers Aspremont ce samedi. © Anne Le Hars FTV
Sur l'itinéraire de la course qui sillonne tout le week-end la ville de Nice et son arrière-pays montagneux, un arrêté préfectoral impose le port du masque
aux spectateurs et interdit l'accès des cols aux véhicules. 
Les départ et arrivée se sont fait ce samedi en "quasi huis clos".

Les cabinets du ministre et du prince de Monaco ont été contacté, sans réponse à cette heure.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport photographie culture art réseaux sociaux société christian estrosi politique