Nice : les mesures prises pour éviter des amphithéâtres bondés où les gestes barrières ne sont pas toujours respectés

Depuis la rentrée, les amphithéâtres des facultés de Nice sont surchargés. Plus une seule place de libre, des étudiants serrés les uns contre les autres et des masques qui tombent. La Faculté de Droit va mettre en place des cours alternés.
 
Les étudiants de la faculté de droit de Nice sont inquiets. Et pour cause, avec des amphithéâtres littéralement bondés, ils assistent à un relâchement des mesures de sécurité prises face au COVID 19, comme des mesures de distanciation peu respectées et des masques qui tombent au fil des heures de cours.

Il fait chaud, on ne s'entend pas bien et les professeurs ont du mal à parler avec le masque, 

nous dit l'une des étudiantes.
La raison de cette situation : une augmentation significative du nombre de bacheliers et du nombre d’étudiants (une augmentation de 10% en licence 1 de droit).

L’image qui a mis le feu aux poudres

Ce sont ces images tournées au sein de la Faculté de Droit et qui ont été massivement partagés sur les réseaux sociaux. On y voit des étudiants serrés les uns contre les autres.
 


Des mesures drastiques seront prises

Face à cette situation tendue, la direction de la fac de droit va adopter de nouvelles mesures.
 

Nous avons décidé de passer à partir de lundi prochain à un rythme alterné notamment pour les cours magistraux à effectif plein pour les deuxièmes et troisièmes années de licence. Nous prendrons aussi des dispositions pour que les étudiants qui ne suivent pas le cours aient accès au contenu du cours la semaine où ils ne seront pas là.

nous explique Hubert Goudineau, Directeur administratif de la faculté de droit.

Et pour les examens du mois de décembre ?

C’est également un motif d'inquiétude : l'organisation des examens du mois de décembre. Cette fois, les étudiants pourront les réaliser en présentiel. Les salles seront alors réaménagées pour respecter les gestes barrières.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société université éducation