Environnement : une application pour signaler les décharges sauvages dans les Bouches-du-Rhône

L'association France Nature Environnement lance une application dans les Bouches-du-Rhône pour signaler des atteintes, mais aussi des initiatives favorables à l'environnement. L'objectif, mobiliser et accompagner les citoyens, dans la lutte contre les décharges sauvages, ou toute forme de pollution.
Un dépôt sauvage à été signalé sur la commune de Gardanne
Un dépôt sauvage à été signalé sur la commune de Gardanne © FTV
Des pneus, du plastique, de la ferraille, voilà ce qu'on peut trouver sur un terrain de la commune de Gardanne dans les Bouches-du-Rhône. C'est un habitant qui a signalé cette décharge sauvage.

Il est donc devenu, "une Sentinelle de la Nature", du nom de l'application développée par l'association France Nature Environnement (FNE). Déjà développée en France depuis 2017, l'application est désormais fonctionnelle en Paca, et elle est entièrement gratuite.

Sur place, Mathilde Goueffon, juriste, et Sophie Villeneuve, chargée de communication pour FNE Paca, sont venues vérifier l'étendue de cette pollution.

Grâce à ce nouvel outil numérique, l'association espère mobiliser toujours plus de citoyens, dans la lutte contre les atteintes à l'environnement : "aujourd'hui les dégradations se multiplient, et on a besoin que tous les citoyens soient dans l'action" explique Sophie Villeneuve.

Chaque sentinelle est tenue au courant grâce à un système de suivi et peut modifier ou compléter son signalement.

Une fois le signalement vérifié, le citoyen est invité à effectuer lui-même les démarches auprès de ses autorités locales. FNE Paca, l'accompagnera dans ces démarches, et l'orientera vers les autorités compétentes.

Une cartographie participative

"Sentinelles de la Nature" est déjà développée dans d'autres régions. En Midi-Pyrénées, l'application est active depuis juillet 2019. En un an, FNE a ainsi recueilli près de 150 signalements relatifs à des atteintes environnementales, ainsi 50 initiatives favorables à l’environnement.
Une carte participative permet d'identifier les atteintes à l'environnement, ainsi que les bonnes initiatives.
Une carte participative permet d'identifier les atteintes à l'environnement, ainsi que les bonnes initiatives. © France Nature Environnement
Une cartographie participative est ainsi mise à jour, afin "d'instaurer un dialogue entre les citoyens et les autorités" explique Sophie Villeneuve.

Depuis le lancement de l'application en France en 2017, plus de 2 400 dégradations ou initiatives positives ont été signalées et 7 400 démarches ont été engagées. Cela représente plus de 4500 citoyens sentinelles.

L'amende pour dépôt sauvage de déchets est 1500 euros.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution société