JO 2024 : Vincent Gérard, gardien de l'équipe de France de handball, rejoint le club d'Istres à cinq mois des Jeux Olympiques

Ce mercredi 14 février, le club Istres Provence Handball a annoncé l'arrivée de Vincent Gérard, gardien de l'équipe de France, sacré aux JO de Tokyo. Il était sans club après son départ du club allemand de Kiel.

À cinq mois des JO de Paris, le gardien de l'équipe de France de handball, sacré aux JO de Tokyo, s'est engagé avec Istres en deuxième division du championnat de France. C’est l'annonce faite par le club des Bouches-du-Rhône ce mercredi 14 février.

Un retour aux sources

Vincent Gérard, âgé de 37 ans, a évolué à Istres de 2008 à 2010.

"Après avoir joué au Istres Provence Handball de 2008 à 2010, l'international français, Vincent Gérard, fait son retour en Provence", indique l'équipe quatrième de Proligue dans un communiqué diffusé sur son site internet.

Il a laissé un souvenir mémorable au club des Bouches-du-Rhône avec cette victoire en coupe de la Ligue face à Montpellier en 2009, où il a réussi près de 50% de ses arrêts et permettait au club Bucco-rhodanien de s'illustrer.

"Pour moi, l'important, c'est de jouer", explique l'intéressé au quotidien L'Équipe. "Aucun gardien ne s'est blessé, et c'est très bien, donc aucune porte ne s'est ouverte. Je remercie Istres qui s'est démené, on a tous fait des efforts."

Le gardien aux 150 sélections

Absent du sacre européen des Bleus pour cause de convalescence après une pubalgie, Vincent Gérard, 37 ans, a résilié son contrat la semaine dernière avec le club allemand de Kiel, place forte de Ligue des champions, qui ne comptait plus sur lui. C'est le digne successeur de Thierry Omeyer, depuis 10 ans en bleu et en club : champion du monde en 2017, d'Europe en 2014, Olympique en 2020. Il a tout gagné en club (cinq coupes de France, cinq championnats, cinq coupes de la ligue, trois trophées des champions et une ligue des champions). À cinq mois, des JO, il était primordial, pour le tricolore, de trouver un club et se relancer.

Les JO 2024 en ligne de mire

Le gardien aux 150 sélections en équipe de France vise les Jeux olympiques de Paris-2024, son ultime défi, puisqu'il a annoncé prendre sa retraite à l'issue de la saison."Ce n'est pas la Ligue des champions, on est bien d'accord, mais ce seront des matches à enjeu", juge encore Vincent Gérard à propos de ces prochaines semaines en deuxième division. "Derrière, il y a le temps de prendre la mesure du niveau international. Ça fait dix ans que je suis en équipe de France, j'ai aussi un peu d'expérience. Les critères peuvent être réunis."