La Ciotat : de nombreux hommages après le décès de l'ancien maire Patrick Boré, sénateur LR des Bouches-du-Rhône

Le sénateur Les Républicains Patrick Boré est décédé durant la nuit du 4 au 5 juillet, des suites d'un cancer du pancréas à l'âge de 64 ans. Maire de La Ciotat de 2001 à 2020, il avait dû renoncer à son siège de premier édile, après avoir été élu au Sénat en juillet dernier.
Le sénateur et ancien maire de La Ciotat, Patrick Boré est décédé dans la nuit du 4 au 5 juillet.
Le sénateur et ancien maire de La Ciotat, Patrick Boré est décédé dans la nuit du 4 au 5 juillet. © BORIS HORVAT / AFP

"Patrick, c'était un très grand homme, qui a tout fait pour cette ville", témoigne avec beaucoup d'émotion Arlette Salvo, qui lui a succédé à la mairie après son élection comme sénateur. Il restera mon radar."

Elu pour la première fois en 2001, pendant ses quatre mandats de maire Patrick Boré a participé au renouveau de la ville. Après la fermeture des chantiers navals dans les années 1980, c'est à travers la construction de bateaux de luxe et le tourisme que La Ciotat s'est redynamisée au début des années 2000

"Patrick avait de l'humour et jamais un mot désagréable"

"On était bien déterminés à relancer la construction navale, se souvient Jean-Louis Tixier, qui a été son adjoint pendant ses quatre mandats. Patrick a su apaiser la ville qui était coupée en deux, entre les anciens habitants qui avaient connu les chantiers navals et les nouveaux arrivants."

Un homme pondéré, c'est l'image que garde Jean-Louis Tixier du sénateur. "En 2001, on s'est présentés ensemble à la mairie et depuis on a toujours fait équipe, sans jamais aucun heurt : en politique, c'est assez rare, ajoute-t-il. Patrick avait de l'humour et jamais un mot désagréable. "

En devenant sénateur des Bouches-du-Rhône, Patrick Boré a dû abandonner son siège à la mairie en septembre 2020. "J'aurais préféré qu'il reste chez nous, mais en devenant sénateur, il a atteint ce qu'il souhaitait : une représentation nationale", sourit Jean-Louis Tixier.

Hommages sur les réseaux sociaux

La mémoire de Patrick Boré a également été saluée par sa famille politique sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le député des Bouches-du-Rhône Bernard Deflesselles rend hommage à un "compagnon de tous les instants, tellement attachant, un frère d’armes avec qui nous avons mené de nombreux combats politiques".

De son côté  Renaud Muselier, président de la région, a souligné la bienveillance de l'homme politique.  

Les drapeaux en berne 

Sur le port, une habitante se dit peinée à l'annonce du décés de l'ancien maire. "Je garde l'image d'un homme ouvert, sociable, qui avec son équipe a oeuvré pour la Ciotat, aujourd'hui c'est une belle ville", déclare-t-elle.

Un peu plus loin, réaction plus mitigée pour cet habitant qui ne se cache pas d'être communiste. "On avait un village tranquille, aujourd'hui on ne peut plus rouler, ni se garer."  

Pour rendre hommage à l'ancien-maire, les drapeaux de l'hôtel de ville de La Ciotat ont été mis en berne. La maire annonce qu'un convoi de la maison jusqu'à la mairie, sera organisé e 8 juillet au matin, avant la messe qui aura lieu à l'Église Notre-Dame de l'Assomption. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers