Provence-Alpes-Côte d'Azur : qui sont les nouveaux sénateurs élus dans notre région ?

Comme tous les trois ans, la moitié du Sénat est renouvelé ce dimanche 27 septembre. Seuls les "grands électeurs" sont appelés aux urnes lors d'un scrutin toujours perturbé par le coronavirus. Découvrez les premiers résultats en Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Dimanche 27 septembre, la moitié du Sénat sera renouvelée. Il est l’une des deux chambres du parlement français et détient le pouvoir législatif avec l’assemblée nationale.
Dimanche 27 septembre, la moitié du Sénat sera renouvelée. Il est l’une des deux chambres du parlement français et détient le pouvoir législatif avec l’assemblée nationale. © Jean-François Fernandez/Maxppp
Comme tous les trois ans, la moitié du Sénat est renouvelé ce dimanche 27 septembre. Cette année, 172 sièges sur 348 sont remis en jeu, dans 59 départements et quatre collectivités d'Outre-mer.

C’est une élection au suffrage indirect, seuls les "grands électeurs" sont appelés aux urnes. Plus de 95% d'entre eux étant désignés par les conseils municipaux.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, Jean-Yves Roux, sénateur Divers Gauche a été réélu haut la main avec 65,39% des voix. Il devance Jean-Yves Lachamp, DVG avec 18,21% des voix et Claude Segond, SE avec 16,39%. 

Elu en 2014 sous l’étiquette socialiste, Jean-Yves Roux a quitté le groupe PS de la Haute assemblée en 2018, pour rejoindre le groupe RDSE (Rassemblement démocratique et social européen), à majorité radicale. Sa candidature était soutenue par le Parti radical de gauche.

Un nouveau sénateur dans les Hautes-Alpes

Dans les Hautes-Alpes, Jean-Michel Arnaud a été élu sénateur pour les six prochaines années. Maire centriste de Tallard depuis 18 ans il est président des maires des Hautes-Alpes. Il l'emporte en binôme avec la maire de Baratier, Christine Maximin.

Leur duo a devancé de quelques voix (210) la sénatrice sortante LR Patricia Morhet-Richaud (201) lors du deuxième tour dimanche après-midi.
 

Dans le Vaucluse, le parti les Républicains emporte deux sièges : Jean-Baptiste Blanc avec 411 voix et Alain Milon, le président des Républicains en Vaucluse avec 356 voix. Lucien Stanzione, le patron du PS vauclusien emporte le 3e fauteuil avec sa liste d’union des partis de gauche et écologistes (284 voix).

Le premier écologiste du département au Sénat

Dans les Bouches du Rhône, sur huit sièges, la liste LR obtient trois sénateurs : Patrick Boré, maire de la Ciotat, la députée Valérie Boyer, et le maire de Rognac Stéphane Le Rudulier. LR obtient 1243 voix sur 3588 grands électeurs.
 

De son côté, la liste de gauche et de l’écologie obtient trois sièges (987 voix) avec Jeremy Bacchi, secrétaire départemental du PCF, Marie-Arlette Carlotti, ancienne ministre socialise et Guy Benarroche (EELV). Il est le premier écologiste du département à accéder au Sénat. Les écologistes, avec au moins dix élus au niveau national, ont annoncé qu'ils formeront un groupe vert au Sénat.
 
Enfin, l’ex président du département Jean-Noël Guérini (divers gauche, 538 voix) et le RN Stéphane Ravier (345 voix), sénateurs sortants, ont créé la surprise en réussissant à conserver leurs sièges. Stéphane Ravier sauve donc l'unique siège du RN au Sénat. 
  C'est un troisième mandat pour l'ancien baron socialiste Jean-Noël Guérini alors qu'il devrait comparaître de façon imminente lors d'un procès en correctionnelle pour "prise illégale d'intérêts" aux côtés de son frère Alexandre.

Les Républicains font carton plein dans le Var et les Alpes-Maritimes

Dans le Var, le parti Les Républicains (LR) remporte trois sièges sur quatre :

La conseillère départementale Françoise Dumont (présidente du service départemental d'incendie et de secours et de Var Tourisme) ainsi que Jean Bacci (maire de Moissac-Bellevue et conseiller régional) et Michel Bonnus obtiennent 52,48 % des voix.

Le maire de Néoules, André Guiol (LUC), devient aussi sénateur avec 21,60 % des suffrages exprimés.

Enfin dans les Alpes-Maritimes, Les Républicains emportent cinq sièges avec la liste menée par la sénatrice sortante Dominique Estrosi-Sassone. Henri Leroy, Alexandra Borchio-Fontimp, Philippe Tabarot et Patricia Demas obtenant chacun un siège.
 
La liste LR a recueilli 69,53 % des voix, devant la liste divers droite menée par la dissidente LR Anne Sattonnet avec 10,63 % des voix.

Des sénateurs fraîchement élus qui se retrouveront le 1er octobre au Palais du Luxembourg à Paris pour procéder à l'élection du président du Sénat. Gérard Larcher (LR) l'actuel président, sera sans doute réélu.
 
Les missions du Sénat

Le Sénat est l’une des deux chambres du parlement français. Il détient le pouvoir législatif avec l’assemblée nationale. Au Palais du Luxembourg les sénateurs ont pour mission de voter les lois et le budget de l’état, de contrôler le gouvernement et de modifier la constitution.

Les sénateurs peuvent également déposer des propositions de loi et amender les projets de loi du gouvernement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections sénatoriales élections coronavirus/covid-19 santé société paca économie les républicains rassemblement national europe écologie les verts