Sénatoriales : enjeux et forces en présence dans le Var

Dans le Var, les élections se suivent et se ressemblent : pour les sénatoriales, comme pour les municipales, le département sera scruté depuis Paris pour mesurer la poussée, ou au contraire le reflux, du Rassemblement national. Les élections sénatoriales se déroulent ce 27 septembre.

Lors d'une séance du sénat ua Palais du Luxembourg.
Lors d'une séance du sénat ua Palais du Luxembourg. © LIONEL BONAVENTURE / AFP
En 2014, David Rachline avait arraché un siège de sénateur, pour devenir l’un des deux seuls élus FN du Palais du Luxembourg et également le plus jeune sénateur de la Ve République.
Avant de devoir démissionner, cumul des mandats oblige, pour laisser la place à sa suppléante, Claudine Kauffmann.

Trois ans plus tard, revoilà Claudine Kauffmann, sénatrice sortante, et bien décidée à le rester. En conflit avec le Rassemblement national, désormais membre de Debout la France, elle se présente au sein d’une liste divers-droite et met en avant sa « connaissance du fonctionnement du Sénat et son implication passée et à venir dans ce qui sera mon seul mandat électif » .

On ne l’a vue nulle part pendant 3 ans, elle n’a pas brillé par ses interventions

Gilles Longo, adjoint au maire de Fréjus.

Gilles Longo est la tête de liste officielle du Rassemblement national et adjoint au maire de Fréjus. Il tente de balayer d’un revers de main une candidature qui pourrait lui coûter quelques précieuses voix.
D’autant que les élections municipales ne lui ont pas permis de faire le plein de grands électeurs. Mais il se souvient de l’élection de 2014.

« Personne ne s’attendait à la victoire de David Rachline, qui a récolté bien plus de voix parmi les grands électeurs que les voix des seuls élus FN. Nous nous adressons à tous les élus locaux, quelque soit leur étiquette politique. Et nous leur disons : la baisse des dotations de l’Etat, la métropolisation aux dépens de l’identité de la commune, vous les devez aux décisions des Républicains, de la gauche et de la République en marche ».

Les marcheurs, eux, sans doute conscients de leur faible réserve de voix au sein des assemblées communales, départementale et régionale, ont décidé de faire un pas de côté, pour soutenir André Guiol.
Le maire de Néoules, président de l’association varoise des maires ruraux, est lui très bien implanté politiquement. Il se dit « social-démocrate ».
 

Je n’ai pas quitté le PS. C’est le PS qui m’a quitté !

André Guiol, maire de Néoules

« Que des soutiens »


Il revendique le fait de n’avoir aucune investiture. « Que des soutiens », et des partis qui ont accepté de ne pas présenter de liste face à lui, à commencer par La République en marche, qui compte une de ses membres au sein de la liste.

« La priorité pour moi, c’est de défendre l’échelon communal et de redonner du pouvoir aux maires. On leur a baissé la dotation globale de fonctionnement, on leur supprime la taxe d’habitation. Et maintenant, on veut siphonner leurs compétences, notamment l’eau et l’assainissement, pour les transférer aux intercommunalités ».

A qui la faute, s’interrogent en chœur les candidats de gauche, étonnés de voir cet ancien allié conduire une liste d’union du centre avec des Macronistes, qui selon eux, ont contribué à l’affaiblissement des élus locaux.Avec la candidature d’André Guiol, c’est d’ailleurs un fragile château de cartes qui s’est effondré. Faute d’alliance à gauche, chacun (ou presque, le candidat fréjussien Julien Poussin ayant renoncé) part de son côté. Michel Camatte conduit une liste communiste, soucieux de défendre les services publics de proximité. Membre d’EELV ; Claudie Zunino-Cartereau est à la tête d’une liste d’union de la gauche. Elle veut se battre pour « une vraie transition écologique » dans les territoires.

Six listes déposées en préfecture pour 4 sièges :


Six listes ont été déposées à la préfecture du Var, quatre sièges sont à pourvoir.

 ►  Liste Ensemble pour un Var uni et solidaire (LLR) :
 M.Michel Bonnus
 Mme Françoise Dumont
 M.Jean Bacci
 Mme Chantal Lassoutanie
 M. François de Canson
 Mme Andrée Samat

 ► Liste localiste présentée par le Rassemblement National pour le rééquilibrage territorial (LRN)  :
 M. Gilles Longo
 Mme Laure Lavalette
 M. Philippe Schreck
 Mme Audrey Troin
 M. Geoffrey David
 Mme Marie-Laure Collin

 ► Liste La France des territoires, une passion commune (LUC) :
 M. André Guiol
 Mme Valérie Marcy
 M. Bernard de Boisgelin
 Mme Florence Lanliard
 M. Nicolas Gérardin
 Mme Nadège Hély

 ► Liste Le Var à gauche (LCOM) :
 M. Michel Camatte
 Mme Nathalie Marin
 M. Alain Bolla
 Mme Céline Ivaldi
 M. Maurice Olivier
 Mme Marie-Pierre Burlando

​​​​​​​ ►  Liste pour des territoires responsables, solidaires et écologiques (LUG) :
 Mme Claudie Zunino-Cartereau
 M. Didier Cade
 Mme Sylviane Bazin
 M. Philippe Bregliano
 Mme Isabelle Voisin
 M. Bruno Vadon

​​​​​​​ ►  Liste Le Var au coeur (LDVD) :
 Mme Claudine Kauffmann
 M. Fabien Hurel
 Mme Aline Renck-Guigue
 M. Richard Sert
 Mme Aurélie Orengo
 M. Vincent Perez.

​​​​​​​
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique élections rassemblement national la république en marche europe écologie les verts