Adolescente morte électrocutée dans son bain : “le disjoncteur n'a pas disjoncté, je veux savoir pourquoi”

© FTV
© FTV

Après le décès à Marseille de Tiffen, 15 ans, morte électrocutée en prenant son bain, le père de l'adolescente a choisi de témoigner pour alerter le public sur la dangerosité du matériel.

Par AV, JH, VD

"Aujourd'hui, je veux témoigner qu'un téléphone portable dans la salle de bain c'est dangereux." Le père de Tiffenn veut éviter d'autres drames.

"Je veux comprendre ce qu'il s'est passé avec ma fille".

Tiffenn avait 15 ans et comme tous les ados, elle ne quittait que rarement son smartphone. Même pour prendre son bain. C'est ce qui lui a coûté la vie le 9 février.

L'appareil était en charge. Il est tombé dans l'eau. 

"Quand je suis entré récupérer ma fille, le téléphone était toujours en charge, dans le fond de la baignoire, raconte-il, la prise était toujours branché au secteur".

Il souligne : "le disjoncteur n'a pas disjoncté. Je veux savoir pourquoi."

Des chargeurs qui ne sont pas aux normes

Le père de Tiffenn veut alerter parents et enfants : les portables sont dangereux. La majorité des chargeurs n'est pas aux normes. Ils contituent selon lui un véritable danger.

Il n'y a pas de prévention, on n'est pas du tout conscient des risques.

"On trouve des fils d'un mètre cinquante voire deux mètres qui permettent aux enfants de ramener la prise électrique au plus près possible d'un endroit où on veut écouter de la musique, dans son bain ou sous la douche."

Les parents de l'adolescente l'avaient pourtant mise en garde. "C'était la guerre tout le temps, ne va pas dans la salle de bain avec le téléphone... Mais quand un gamin il a envie d'aller dans la salle de bain avec son téléphone, il le fait."

La fiabilité des chargeurs génériques en question

Il est encore trop tôt pour dire ce qui est arrivé à Tiffenne. Pour Serge, il est clair que le chargeur était défectueux. La lycéenne avait acheté un chargeur générique moins cher qu'un chargeur de marque homologué.   

"On n'a pas le droit de donner des appareils défectueux à des enfants, s'insurge le père de Tiffenn qui veut que les choses changent. C'est inconcevable. Les gens qui laissent passer ces appareils qui ne sont pas aux normes européennes sont des assassins. On n'a pas le droit de faire des choses pareil."

Si les fabricants de smartphones, (Apple, Samsung, Google, Sony, Motorola, Huawei…) qui commercialisent tous leurs propres chargeurs, répondent aux normes européennes (marquage "CE" pour "conformité européenne") et française (NF), ce n'est pas le cas de tous les fabricants de chargeurs génériques.

En janvier, une enquête de l'association UFC - Que Choisir a pointé la mauvaise qualité des chargeurs vendus sur le marché.

Les résultats sont "alarmants". Sur 20 modèles de chargeur "made in China" testés, tous disponibles dans le commerce et sur les sites de vente en ligne, seuls quatre répondaient aux normes françaises de sécurité électrique.

Des produits dangereux sur le marché

Dans le cas d'un achat de chargeur générique, il est conseillé de se tourner vers des revendeurs français agréés.

L’association a saisi la Direction de la consommation et des fraudes (DGCCRF) afin qu’elle procède à une intensification de ses contrôles et que les produits dangereux pour les consommateurs soient retirés du marché. 

Une autre étude menée l'an dernier au Royaume-Uni a également montré que plus de la moitié des chargeurs génériques testés ne satisfaisaient pas aux essais de résistance électrique et présentaient une défaillance de la barrière isolante. 

Les spécialistes rappellent que, si le courant est élevé, même un appareil à basse tension peut engendrer un choc électrique grave.

Plusieurs décès par électrocution ont été recensés en France ces dernières anées. Le 15 décembre dernier à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône, une fillette de 9 ans est morte dans les mêmes conditions. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus