• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Aix-Marseille : les épreuves du bac assurées malgré le préavis de grève

Les épreuves du bac se sont déroulées normalement malgré la grève des enseignants. / © Xavier Schuffenecker
Les épreuves du bac se sont déroulées normalement malgré la grève des enseignants. / © Xavier Schuffenecker

Alors que 32 000 élèves s'apprêtent à passer l'épreuve de philosophie ce matin, dans l'académie Aix-Marseille, une large intersyndicale enseignante appelle les professeurs à faire la grève de la surveillance des élèves. La mobilisation devrait concerner 30% des profs dans l'académie Aix-Marseille.

Par Ludovic Moreau

À 7h30, ce lundi 17 juin, l'académie Aix-Marseille devait pointer les professeurs grévistes et non grévistes, avant le début des épreuves de philosophie.
"Je veux adresser un message de sérénité, nous avons prévu plus de surveillants que nécessaire. Je fais confiance aux enseignants qui ont préparé les élèves pendant un an", a déclaré le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer.

L'académie a indiqué que toutes les dispositions ont été prises, le personnel administratif pourra être sollicité si nécessaire.

Une intersyndicale des enseignants (Snes-FSU, CGT, Sud Education, Snalc, Siaes, FO, CNT, CGC et des stylos rouges) a appelé les professeurs à se mettre en grève et ne pas assurer la surveillance des épreuves. "La mobilisation devrait concerner 30 % des profs", a estimé Laurent Tramoni, secrétaire académique du Snes-FSU, à nos confrères de La Provence, précisant que "ça représente 10 % de l'ensemble de la profession sur l'académie Aix-Marseille".

Cet appel à la grève ne devrait cependant pas perturber les épreuves du bac, "nous n'avons pas prévu un piquet de grève devant les établissements" a assuré Caroline Chevet, déléguée syndicale Snes-FSU. Les enseignants indiquent qu'ils ne veulent pas "stresser" davantage les élèves, mais ils espèrent "forcer" le ministre de l'Education Nationale à ouvrir les négociations sur la réforme du bac et des lycées.
 
Enseignants en grève devant le lycée Marie-Curie / © Jean-Louis Boudart
Enseignants en grève devant le lycée Marie-Curie / © Jean-Louis Boudart


Lycée Marie-Curie, l'exception marseillaise

Ce matin, plus de la moitié des enseignants du lycée Marie-Curie était en grève, mais les épreuves ont pu débuter normalement. "Des convocations supplémentaires avaient été envoyées en prévision du mouvement" selon le rectorat. Les professeurs du lycée Marie-Curie ont organisé un piquet de grève pour sensibiliser et attirer l'attention : "On regrette de faire grève un jour d'examen, mais c'est la seule façon de se faire entendre du ministre de l'Education Nationale" a indiqué une enseignante gréviste.

Les professeurs considèrent que ce nouveau bac sera inégalitaire, "le contrôle continu sera différent d'un établissement à l'autre" ont-ils expliqué.

Reportage devant le lycée Marie-Curie : Jean-Louis Boudart et Xavier Schuffenecker
Greve des profs devant le lycee Marie Curie

Les enseignants sont rassemblés depuis 10h30 ce matin, devant la gare Saint-Charles, à Marseille et ils seront à 14h, devant l'inspection académique.

La dernière fois que les enseignants ont bloqué les épreuves du bac remonte à 2003.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les randonneurs sont souvent mal informés

Les + Lus