L'appel de l’ONG marseillaise SOS Méditerranée entendu

Bloqués en mer depuis le 20 octobre dernier, 104 migrants vont pouvoir être débarqués en Italie. L'appel lancé par SOS Méditerranée, organisation non gouvernementale marseillaise et Médecins sans frontières a permis à la France, l'Allemagne et l'Italie de trouver enfin un accord. 

L'Ocean Viking le navire de SOS Méditerranée de nouveau à la Une de l'actualité.
L'Ocean Viking le navire de SOS Méditerranée de nouveau à la Une de l'actualité.
Le 18 octobre dernier, l’Ocean Viking le navire de l’organisation non gouvernementale SOS Méditerranée dont le siège est à Marseille, avait secouru 104 migrants entassés à bord d’un bateau pneumatique en détresse au large de la Lybie. Malgré des contacts avec les autorités italiennes et maltaises, aucune solution de débarquement n'avait été trouvée. Après 11 jours de discussions et tergiversations, les migrants vont enfin pouvoir débarquer dans le port de Pozzallo en Sicile. Cet feu vert a également été donné au navire AlanKurdi de l'ONG allemande Sea-Eye qui était aussi dans l'attente de pouvoir débarquer 90 migrants secourus samedi dernier en Méditerranée.


Une pseudo-entente européenne

Un pré-accord pour favoriser le débarquement des migrants et éviter ainsi l’errance des bateaux de secours avait été trouvé le mois dernier entre la France, l’Allemagne, l’Italie et Malte. Mais confrontée à la réalité, cette entente n'a pas démontré son efficacité. Français et luxembourgeois n'étaient même pas d’accord sur le nombre de pays qui auraient rejoints cette initiative. Résultat : une situation bloquée qui aurait pu devenir compliquée pour l’Ocean Viking "si une solution n’aboutit pas dans les jours qui viennent" avait prévenu Louise Guillaumat, la directrice adjointe des opérations de SOS Méditerranée interrogée par nos confrères de l’AFP.
  

Des naufragés traumatisés

Parmi les 104 migrants, la plupart originaires d’Afrique de l’Ouest, il y aurait 41 mineurs et deux femmes enceintes. L'AFP rapporte également que :
"Tous ont déclaré avoir été victimes ou témoins de violences physiques et sexuelles", des propos recueillis auprès de Michael Fark, le chef de mission de MSF (Médecins sans frontières).
 

Un navire mieux équipé

L’Ocean Viking est particulièrement équipé pour pouvoir accueillir des populations en souffrance. Doté d’un hôpital, il permet à l’équipe de Médecins sans frontières, de pouvoir prendre en charge des femmes enceintes. Des conteneurs ont également été installés sur le pont arrière pour héberger les naufragés.
 
L'Ocean Viking arrivant dans le port de Messina en Italie en septembre dernier.
L'Ocean Viking arrivant dans le port de Messina en Italie en septembre dernier. © CARMELO IMBESI/MaxPPP

Plus maniable et plus rapide que l’Aquarius, son prédécesseur sur lequel SOS Méditerranée a secouru 29 523 naufragés en deux ans et demi. Privé de son pavillon de Gibraltar puis de Panama, le navire avait dû stopper ses missions en  décembre 2018. Ce n’est qu’en Août dernier que SOS Méditerranée a pu reprendre la mer à bord de l’Ocean Viking sous pavillon norvégien.


Ce mardi, l’Ocean Viking de SOS Méditerranée et AlanKurdi de Sea-Eye respirent. Ils vont pouvoir accoster en Sicile et débarquer ainsi 194 migrants. Selon l'AFP, un communiqué du ministère italien de l'Intérieur précise que 70 des migrants vont être accueillis par la France et l'Allemagne. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants immigration société